la documentation de summilux.net

Sommaire > Série M > Leica M argentiques > Leica M argentiques actuels > Leica M7

Leica M7

(depuis 2002) - le Leica M argentique automatique

vendredi 1er juillet 2016, par coignet

© Leica Camera

Présenté en 2002, le Leica M7 introduit dans la gamme M argentique traditionnelle l’automatisme de l’exposition pour la première fois depuis les origines.
Il s’agit d’un automatisme à priorité au diaphragme, commandant le classique obturateur à rideaux de toile gainée de caoutchouc, dont le nouveau mécanisme est à commande électromagnétique.

Il peut fonctionner en mode manuel et en mode automatique.
L’analyse de la lumière se fait de la même manière que sur le M6 et le MP : par une cellule au silicium positionnée dans le plancher de la chambre de visée de l’appareil, mesurant la lumière réfléchie par une pastille blanche sur le rideau, sur une zone centrale de l’image correspondant à 13% du format du négatif (12 mm de diamètre).

Une vitesse d’obturation à commande mécanique est maintenue en dépannage en cas de manque de pile.

Le Leica M7 possède également la reconnaissance automatique de la sensibilité du film par codage DX.

La finition du boîtier est en tous points semblable à celle du Leica M6 TTL, dont il reprend également les dimensions avec un capot légèrement surélevé par rapport à celui du reste de la gamme M argentique, permettant de disposer l’électronique supplémentaire nécessaire.

Il est proposé avec une finition chromée argent, ou noir anodisé.
Des variantes sont possibles par l’intermédiaire du programme à la carte.


Voir en ligne : Chercher des images faites au M7