la documentation de summilux.net

Sommaire > Série M > Leica M argentiques > Leica M argentiques anciens > Leica MP (1956)

Leica MP (1956)

(1956-1957) - série limitée professionnelle

mercredi 5 janvier 2005, par Jean D.

Ci-dessus un Leica MP laqué noir, équipé du Summicron f:2/50 mm également laqué noir.

Le rarissime Leica MP fut produit à l’intention de certains photographes professionnels (d’où l’initiale), seulement à 449 exemplaires (en 1956 et, pour l’essentiel, en 1957) ; ne pas confondre ce modèle MP originel avec le nouveau MP apparu en 2003, dont la dénomination - inspirée par le marketing - s’avère malencontreuse ! Il s’agit d’une variante très particulière du Leica M3, en fait d’un curieux hybride entre les modèles M3 et le M2 (ce dernier apparu en 1958).

L’aspect est plutôt celui du Leica M3 :

  • Le viseur est généralement celui du Leica M3 ; certains viseurs sont cependant de type M2 (le boîtier porte alors la gravure SP).
  • Il n’y a pas de retardateur.
  • Le compteur de vues est de type M2 (externe, remise à zéro manuelle).
  • Point essentiel : le Leica MP est équipé d’origine du dispositif d’armement rapide Leicavit MP, remplaçant la semelle. Ce dispositif permet l’armement de l’obturateur et l’entraînement du film par l’index ou le majeur de la main gauche, au moyen d’une gâchette coulissante et d’une chaîne assurant la transmission du mouvement ; ce mécanisme agit sur le boîtier par l’intermédiaire de l’axe de la bobine réceptrice (axe de type M2), à l’extrémité duquel il est accouplé par une dent de loup.

Certains autres caractères sont ceux des premiers Leica M3 : armement par levier en deux coups (mais de nombreux Leica MP ont été transformés pour armer en un seul coup), œillets de courroie triangulaires...
Le Leica MP a été produit en deux finitions : 311 boîtiers chromés et 138 boîtiers laqués noir ; leur numérotation n’est pas à la suite parmi les autres boîtiers, mais est particulière, commençant au n° 1.