la documentation de summilux.net

Sommaire > Série M > Leica M argentiques > Leica M argentiques anciens > Leica M4-2

Leica M4-2

(1977-1980) - et le Leica M renaît

samedi 9 octobre 2004, par Philippe Paillou

Après l’échec du M5, Leica tente un retour aux sources à moindres frais en sortant en 1977 un boîtier construit sur la base du M4 mais prévu pour être assemblé à la chaîne : le M4-2. Bien qu’il conserve un capot et une semelle en laiton, l’acier est massivement introduit pour baisser les coûts de fabrication. De même, le retardateur est supprimé. Il est cependant prévu pour l’utilisation d’un moteur.

Le M4-2 est doté d’un viseur 0.72 proposant les cadres 35, 50, 90 et 135mm. Tous ces boîtiers sont sortis en finition chromé noir (à part quelques très rares exemplaires en chromé brillant) et ont été fabriqués au Canada. Les 95 premiers M4-2 présentent une pastille rouge "Leitz" sur la façade avant. Ces premiers modèles sortis des chaînes canadiennes souffrent d’une mauvaise réputation : ils seraient moins fiables que les suivants.

Bien qu’ayant été produit en peu d’exemplaires (16000 au total), le M4-2 est le boîtier M le moins coté sur le marché de l’occasion. Il a été arrêté de fabrication en 1980, remplacé par le très similaire Leica M4-P.

Un M4-2 sans viseur

Une version sans viseur, destinée à des applications scientifiques, a été construite jusqu’en 1987 sous le nom de Leica MD-2.

Série limitée

Une série limitée dorée à l’or fin a été produite en 1000 exemplaires en 1979 pour célébrer le centenaire de la naissance d’Oskar Barnack.

Extra : découvrez l’histoire de cet appareil