LEICA
Accueil Série C Leica CL

Le Leica CL par agrabois

Leica CL
Leica CL équipé d'un Summicron-C 40 mm f/2 - © jacquesm

Le CL ou la tentation de la démocratisation
Le Leica CL est un appareil atypique fabriqué entre 1973 et 76, conçu en collaboration avec Minolta et fabriqué par ce dernier au Japon. C'est la première tentative d'appareil meilleur marché destiné à contrer la percée des fabricants japonais et à renouer avec les volumes importants des années 50 et 60. C'est aussi le premier (et peut-être le seul) boîtier Leica issu d'une réflexion marketing avant d'être technique : "design to cost" dirait-on aujourd'hui!
L'époque en effet est à la démocratisation de la photographie : la mesure de la lumière, la baisse du prix des boîtiers et celle des films permet au plus grand nombre de "faire de la photo". Les fabricants japonais sont à la pointe de ce mouvement et inondent les marchés occidentaux avec des petits télémétriques à focale fixe et des boîtiers reflex simples et robustes.

Un M au rabais ?
Le CL est un petit boîtier télémétrique à objectifs interchangeables intégrant une cellule TTL. A son lancement, il est proposé avec deux optiques dédiées (monture C) : un Summicron-C 40 et un Elmar-C 90. La monture C est en réalité une monture M dont les tolérances de fabrication sont moindres. Le CL supporte donc sans difficulté les objectifs M (avec les mêmes restrictions que le M5 pour cause de dispositif de mesure identique).

A la sortie du CL, Leica expliquait que les objectifs C n'étaient pas compatibles avec les boîtiers M. Il s'agissait en réalité d'un discours destiné à limiter la cannibalisation du marché des optiques M. En réalité, les seules limites à la compatibilité des deux systèmes sont :

  • la conception "économique" de la rampe des optiques C, moins démultipliée que les M,
  • la base réduite du télémètre du CL qui limite la précision de la mise au point avec une longue focale à forte ouverture,
  • l'absence de cadre de 40 sur les boîtiers M.
NDLR : avant de craquer pour un CL d'occasion ou une optique C, lire quand même le forum (par exemple ce fil).

Avec le M5, il inaugure la mesure TTL qui disparaîtra pour ne réapparaître qu'en 84 au catalogue Leica avec le M6. En tant qu'alternative aux M4-2 et M5 vendus à la même période. Le CL a pour lui : une compacité sans équivalent, un poids réduit et le rappel de la vitesse dans le viseur. Cependant, il lui manque : le velouté de l'obturateur du M, la précision de son télémètre à large base et sa robustesse hors pair. Par ailleurs, la focale 40 mm, unique dans la gamme Leitz permet d'éviter l'éternel dilemme 35 / 50.

Mal aimé des aficionados du M, le CL a ses inconditionnels. Si sa fiabilité est en retrait, beaucoup de boîtiers fonctionnent encore parfaitement. Deux points faibles à surveiller si d'aventure vous vouliez en acquérir un :

  1. la cellule qu'il faut généralement changer (certains composants n'ayant pas résisté 30 ans),
  2. le télémètre, qui s'il a souffert pourra difficilement être définitivement réparé.

Au Japon, le CL était vendu directement par Minolta sous la désignation : Leitz Minolta CL. Les deux optiques, fabriquées dans les ateliers Leitz y étaient vendues sous l'appellation Leitz-Rokkor C.

Succès ou échec ?
Le CL a connu un véritable succès commercial : de l'ordre de 65000 exemplaires* ; davantage que tous les M confondus pendant la même période. Cette réussite cachait par ailleurs un risque stratégique pour le groupe Allemand. Dans la même période, moins de 25000 M furent fabriqués (contre un rythme de 150 000 sur une durée équivalente au plus fort du succès du M). Dépendant de Minolta pour la fabrication et l'ingénierie des procédés, Leica perdait la main sur sa marge et risquait de se trouver dépossédée de ses technologies par un sous-traitant habile et compétent.

* en se basant sur les n° de série

Postérité du CL
A l'issue de la collaboration Leitz / Minolta, la production des boîtiers a cessé. Cependant, Minolta a lancé le projet CLE... qui fut commercialisé en 1980, mais c'est une autre histoire!

A retenir sur ce boîtier attachant :

  1. fruit du partenariat industriel noué à l'époque entre Leitz et Minolta (comme le R3), il est d'ailleurs commercialisé au Japon sous la désignation "Leitz Minolta CL"
    • conçu en Allemagne
    • fabriqué au japon
  2. première tentative pour Leica de bâtir une offre économique (deux optiques dédiées sont alors proposées : 40 et 90)
  3. base technique différente de la série M avec
    • cellule intégrée (identique à celle du M5)
    • un boîtier nettement plus compact et léger
    • un obturateur vertical (en tissu)
  4. grand succès commercial (estimation de 65000 exemplaires fabriqués en 3 ans)

Fiche technique du CL
ViséeTélémètre couplé avec compensation de parallaxe automatique
Grossissement : 0,6 x (Base physique : 31,5 mm ; Base réelle : 18,9 mm)
Cadres de 40/50/90 mm (le 40 est affiché en permanence, les autres sont appelés par l'optique)
ObturateurObturateur en tissu à mouvement vertical
Vitesses de 1/2 s à 1/1000 s + B & X (1/60 s)
Mesure de la lumièreTTL manuel
EV 3~18
Film35 mm
ISO 25-1600
Batterie1 x 1.35 V (PX625)
Dimensions121 x 76 x 32 mm
PoidsNu : 365 g
Avec le Summicron-C 40 mm : 510 g

Découvrez les objectifs pour cet appareil.