Utilisation d'une cuve Rondix 35

Rico
    Utilisation d'une cuve Rondix 35
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1118
Depuis le 29 août 2004
Paris
Bonjour,

Croyant recevoir une cuve Rondinax 35, j'ai finalement reçu une cuve Rondix 35. Ces cuves semblent différentes. Ce qui m'inquiète, c'est l'absence de la spire d'enroulement du film. Seul un axe est présent. Je me demande comment le révélateur pourra imprégner correctement le film. Avez-vous l'expérience de cette cuve ?

Merci pour votre aide.



PS: Si quelqu'un a une doc en Français ou en Anglais, je suis preneur :wink:
EIL
khepry
    Cuve Rondix
Avatar de l’utilisateur
Messages : 6
Depuis le 31 déc 2005
France
Salut Rico,

Je ne crois pas qu'il y ait une grande différence entre ces deux cuves. J'utilise aussi une Rondix 35 depuis quelques temps et j'utilise du sopalin pour que le révélateur imprègne bien le film. Les résultats sont très intéressants.
Rico
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1118
Depuis le 29 août 2004
Paris
khepry,

J'ai l'impression que le film s'enroule sur lui même. Il n'y a pas le petit espace entre deux enroulements du film que procure la spire. Est-ce un problème ?

Merci
EIL
khepry
Avatar de l’utilisateur
Messages : 6
Depuis le 31 déc 2005
France
Essaie de caler ton film avec des petits bouts de plastiques.

N'oublie pas de passer un bon réveillon avec ta douce...

Bon resto.
Jean D.
    Rondix et Rondinax
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6052
Depuis le 24 jan 2004
Paris
Bonsoir, bonne année à toutes et tous, et un :wink: spécial pour Rico !

Rico a écrit :
Ce qui m'inquiète, c'est l'absence de la spire d'enroulement du film. Seul un axe est présent. Je me demande comment le révélateur pourra imprégner correctement le film. (…) J'ai l'impression que le film s'enroule sur lui même. Il n'y a pas le petit espace entre deux enroulements du film que procure la spire. Est-ce un problème ? (…)
:? Je me pose les mêmes questions… Je n’ai jamais utilisé (ni même vu) la cuve Agfa Rondix, qui était probablement dans les années 60 la « Rondinax du pauvre » ; cette cuve ne paraît pas avoir été très répandue. Je suppose qu’il y a un couteau (genre guillotine en dents de scie) destiné à couper la fin du film à ras de la cartouche, comme sur la Rondinax ? La Rondix possède-t-elle un thermomètre coudé incorporé, comme la Rondinax (apparemment pas) ?
Si je comprends bien, le film est enroulé librement à l’intérieur, constituant une spire lâche. Je suppose que le mouvement de rotation imprimé par la manivelle doit créer un courant dans le liquide, circulant en permanence un peu partout, de sorte que deux tours consécutifs ne peuvent ainsi se coller longtemps l’un contre l’autre ; ce système me semble quand même un peu risqué par rapport à celui très élaboré de la Rondinax…

Khepry a écrit :
Je ne crois pas qu'il y ait une grande différence entre ces deux cuves. (…)
j'utilise du sopalin pour que le révélateur imprègne bien le film. (…)
Essaie de caler ton film avec des petits bouts de plastique.
Bienvenue à Khepry ! Au contraire, la différence entre les cuves Rondix et Rondinax est importante : dans la première le film ne paraît pas guidé, alors qu’il l’est dans la seconde (enroulé sur une spire). D’autre part, je ne comprends pas cette utilisation de Sopalin, ni comment « caler le film avec des petits bouts de plastique » (alors que le couvercle est fermé puisque c’est une cuve "plein jour", et de toutes façons comment faire cela sans entraîner de risques évidents)…

En furetant sur le Net, j’ai constaté qu’il est possible de se procurer une copie du mode d’emploi de la Rondix, par exemple ici.

Jean D.
Rico
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1118
Depuis le 29 août 2004
Paris
Salut à toi Jean D.
Dans un premier temps, je vous souhaite à toutes et tous une heureuse année 2006. Je me doutais bien et j'attendais avec impatience ton intervention au sujet de cette cuve. Je pense ne pas avoir été très attentif lorsque j'ai acheté cette cuve sur eBay. Elle ne correspond pas vraiment à ce que j'attendais. Du coup, j'ai insisté et acheté une cuve Rondinax 35 que je devrais bientôt recevoir. Pour étancher ta soif de savoir, j'ai photographié la notice de cette Rondix qui est en langue de Goethe ! In fine, je ne sais pas si je risque un développement avec cette Rondix...













J'espère ne pas trop avoir surchargé de serveur avec ces photos :wink:

Bien cordialement
EIL
Jean D.
    Principe primitif...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6052
Depuis le 24 jan 2004
Paris
Bonsoir ! Merci à Rico pour l'envoi de ce mode d'emploi de la cuve Agfa "Rondix", à chargement en plein jour : bien qu'en teuton, ce document enrichit le site et satisfait notre curiosité !
Je me suis lancé dans la traduction : sous réserve d’une erreur de ma part, voici le principe de fonctionnement…
Contrairement à la cuve Agfa "Rondinax" (dont je suppose la Rondix est l’ancêtre, ou la petite sœur meilleur marché) :
  • le film n’est pas coupé en fin d’enroulement, mais demeure attaché à l’axe de la cartouche (la notice recommande du doigté avec la manivelle, afin de ne pas "arracher le film de l'axe" !),
  • le film n’est pas enroulé sur une spire, mais sur lui-même, constituant donc une "bobine" d’abord serrée, puis lâche lorsque la tension exercée sur la manivelle cesse et que son mouvement s’inverse.
Pendant le développement (et la suite des opérations), la manivelle doit être tournée alternativement dans un sens, puis dans l’autre, et ainsi de suite : ce mouvement brasse le liquide et évite que le film ne se colle sur lui-même. Le film est en permanence immergé (contrairement à ce qui se passe dans la Rondinax, où le niveau du liquide ne dépasse pas l’axe de la spire). Apparemment, il n’y a pas de thermomètre incorporé.
:? Ce principe "primitif" est plutôt étonnant et pas très rassurant, mais ça doit fonctionner ; celui de la Rondinax me paraît beaucoup plus judicieux et sûr…

Jean D.
Rico
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1118
Depuis le 29 août 2004
Paris
Je confirme l'absence de thermomètre incorporé :cry:
Une vue décomposée de la Rondix:


En fait le film doit être pincé dans le tambour central...
Merci Jean pour ces explications.
EIL
Blowupster
    Capacité: 200cl de révélateur seulement !
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 5623
Depuis le 5 juin 2007
Genève Suisse
J'ai eu un Rondinax et je roule à présent en Rondix. C'est effectivement troublant de simplicité mais ça marche plutôt bien et il n'y a pas de risque de ratage de spire avec le film qui se colle entre lui-même. Pas de risque non plus de bulle car le film est toujours en mouvement dans le fluide.
Pour moi le thermomètre n'est pas trop utile car je mesure avant et comme il faut rouler et dérouler le film en continu j'aurais pas trop le temps de mesurer et ajuster le temps après calcul.
J'indique qu'il faut 200cl de solution afin que cette info soit facile à trouver dans le moteur de recherche.
Plus d'info ici du la Rondix et Rodinax

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité