DMR impressions et expériences

risbly
    DMR impressions et expériences
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 227
Depuis le 20 juil 2003
Paris
Le DMR est hors de Prix?

Si l'on décide de prendre un boitier Pro, le choix est assez simple.
Nikon D2X ou Canon 1Ds MarkII, dans les 5000€ pour le Nikon et dans les 8000€ pour le Canon.
Etant équipé en Canon et Leica j'ai préféré prendre un Dos DMR, car j'avais déja les optiques et deux R8.

Les raisons financières sont importantes, mais ne sont pas les seules.
-Je voulais un autre rendu, moins "plastique" que les Canon.
-Je voulais un boitier ergonomique et simple.
-Par dessus tout je voulais un accès à de très bonnes optiques.

Donc j'ai pris un DMR après avoir été un heureux collectionneur de Canon. Jugez plutôt...
D 60, 1 D, 1Ds, 350 D, 5D.

J'ai gardé le 5D et le 350 D.

Le DMR un un dos qui demande à être bien compris pour en tirer le meilleur.
Inutile de tester le Jpg, c'est inutilisable, ça tombe bien j'en fait jamais!
Pour le développement des fichiers Raw il y a Flexcolor de chez Imacon, celui ci offre de bonnes performances, mais je lui préfère Capture One.

Dans les bonnes surprises, il y a la grande finesse de réalisation de ce dos. C'est un vrai plaisir de l'utiliser.
Les accessoires, le chargeur allume cigare par exemple.

Grace à ce forum j'ai découvert la bidouille de Pascal et de sa loupe Nikon. Je l'ai fait aussi et c'est super.

Je me balade donc avec mon R8 et le DMR plus 1 batterie dans la poche arrière de mon pantalon, 3 cartes de 1G° dans la poche avant.
Un 21mm monté dessus et un 180 mm dans la poche de ma veste, ainsi qu'un 35 mm ou un 60 mm dans l'autre poche.
Bref tout ça pour dire, que je ne prends pas de sac ni d'ordinateur ni plein de truc qui ne servent à rien, ( groupe électrogéne par ex ou Polaroid ).
Pour finir l'ensemble un vide carte accroché à la ceinture, ( 60G° )
Ben ça fait beaucoup me direz vous!
De temps en temps je sors plus léger, le R8 + DMR, avec une seule optique, le plus souvent le 21 mm car j'aime sa MAP qui descend à 20cm.

Si je compare avec mon travail au M2 et le 4 de 21 mm, dans les Villes nouvelles, j'ai juste une batterie et des cartes en plus...
Le vide carte ayant à peu près la même taille que ma vieille Weston, (cellule au sélénium ). Je vous fais grace des films...
Le DMR est plus lourd mais ça ne me dérange pas, car je me suis fait un Harnais qui supporte le poids sur les épaules, et cache mon Boitier sous ma veste.

A l'usage je ne me plains pas, et je passe souvent la journée avec cet équipement sans rencontrer de pbs au niveau de la fatigue.
Petite parenthèse, ceux qui ont la chance de posséder un 1Ds savent comme moi que ce boitier est assez dur à transporter contre le corps, l'équilibre n'est pas bon, et l'oeilleton vous rentre dans les côtes quand vous marchez.

Pour étayer mes propos voici une image des Villes Nouvelles, faite avec mon M2 dans les conditions décrites ci dessus.



Je considère celle ci comme étant un point de départ sur ma démarche de photographe. A l'époque je ne faisais aucune concession sur mon travail et sur la manière de le faire. C'est toujours le cas aujourdhui en numérique et je posterai prochainement des images et des commentaires pour alimenter cette discussion.
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6305
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
P....n, La maison des arts A.Malraux et l'hôtel de ville ! Tu shootes Créteil à Créteil :shock: :shock: :shock:
Tu as créé l'étalon , j'ai mon challenge 2006 :wink: :wink:
Pierre
Vieux briscard
Messages : 3355
Depuis le 26 fév 2004
Je vous ai répondu sur le "hors de prix" dans le fil précedent, en abimant un peu votre pseudo, excusez-moi !
La difficulté c'est que nous sommes beaucoups d'amateurs sur ce forum, et le prix du DMR reste un obstacle, notemment du fait des évolutions trés rapide en numérique...un Nikon 1D de 6 ans d'âge est dépassé de trés loin, beaucoups d'amateurs achetait un leica, car c'était un boitier pour "toujours", mais dans le M2, on met des pellicules d'aujourd'hui, le DMR est dépendant de son capteur qui pour l'acquerreur en pourra pas évoluer et suivre les avancées techniques, c'est le problème de la technologie numérique, la contrepartie des autres avantages qu'elle procure.
La difficulté pour un amateur c'est qu'un produit obsolète ne vaut plus rien, désormais en 5 ans, c'est le cas, en argentique les prix chutent moins vite, l'amortissement plaisir s'amorti dans la durée.
J'ai vu récemmment un nikon 1D ne pas trouver d'acquereur sur Ebay à 500 euros, en 2000, il en valait 8000 ! un R8 entre temps n'aura perdu que 60 % de sa valeur et un M environ 1/3, par rapport au prix d'achat de l'époque : l'amateur devant la dépréciation rapide peut avoir le sentiment de se faire gruger, et du coup pour limiter la casse aller vers des solutions moins onéreuse en se disant que s'il a mis moins, il perdra moins....
De ce fait, nous restons en argentique, pour ma part, autour de 3000 euros, je pense que j'aurai acquis le dos, et j'ai tendance à croire que je n'aurais pas été le seul....
Aprés, pour un matériel de cette qualité et comparé aux autres marques, le prix n'est pas excessif...mais les autres marques ont des gammes grand public, expert et pro, leica ne conserve que la dernière, l'augmentation des prix avec le numérique fait que l'amateur hésite à suivre....il y a 5 ou 6 ans, qui mettait plus de 1.500 euros dans un boitier...aujourd'hui, cela ne réprésente plus rien, pas même un 20 D !
Il manque à leica une solution plus accessible au amateurs, sans concession sur la qualité, bref :le mouton à 5 pattes, j'en suis bien conscient !
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 227
Depuis le 20 juil 2003
Paris
chabada a écrit :
P....n, La maison des arts A.Malraux et l'hôtel de ville ! Tu shootes Créteil à Créteil :shock: :shock: :shock:
Tu as créé l'étalon , j'ai mon challenge 2006 :wink: :wink:


Oui, c'est bien l'Hotel de Ville, sauf que le décors n'est plus le même, cette photo date de 1978...
La "presque", même 25 ans plus tard en numérique.
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 227
Depuis le 20 juil 2003
Paris
Pierre a écrit :
Il manque à leica une solution plus accessible au amateurs, sans concession sur la qualité, bref :le mouton à 5 pattes, j'en suis bien conscient !


Tout ce que vous dites est parfaitement censé, et je me fais souvent la même remarque que vous, on paye des boitiers une fortune...
Mais comme je l'ai déja dit, My labo is Rich, et si je fais le compte, je ne dépense pas plus en investissement qu'autrefois en labo.
Reste le N/B.
Là il est vrai que le numèrique est un peu un marteau pilon pour écraser une mouche! Le film et un labo reste indéniablement supérieurs.
Inutile de vous dire que j'ai toujours un labo N/B.

Mais dans le même temps avec les imprimantes HP 8750 par ex, on peut faire de très bon tirages N/B sur du papier ressemblant à du papier séché, et qui offre une durabilité équivalente à de l'argentique.

Et êtes vous sur que Kodak va continuer de fabriquer des émulsions?
Qu'en sera t'il du prix des boitiers argentiques si les films deviennent introuvables?

Vous voyez bien que rien n'est sur à notre époque.

Je termine là, car j'ai fait ce nouveau fil pour échapper à ces discussions, et j'aimerais que l'on fasse plutôt un échange d'idées et d'expériences sur le DMR.
Pierre
Vieux briscard
Messages : 3355
Depuis le 26 fév 2004
Donc, pour échanger sur le DMR :
Que donne t-il avec des optiques anciennes, comme le 60, le 19 ancien ou le 180 non apo, ou encore le lux 80 ?
En basse lumière, celà donne quoi ?
Que conseillez vous au niveau de l'impression des images, car l'impresion sur imprimante me semble délicate ( il faut que calibrer écran et imprimante), et onéreuse, pas le moment d'en louper une !
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 227
Depuis le 20 juil 2003
Paris
Pierre a écrit :
Donc, pour échanger sur le DMR :
Que donne t-il avec des optiques anciennes, comme le 60, le 19 ancien ou le 180 non apo, ou encore le lux 80 ?
En basse lumière, celà donne quoi ?
Que conseillez vous au niveau de l'impression des images, car l'impresion sur imprimante me semble délicate ( il faut que calibrer écran et imprimante), et onéreuse, pas le moment d'en louper une !


J'ai fait des tests avec le...
- 2,8/19 Ancien = très Bon
- 4/21 = très Bon
- 2/35 = très Bon
- 2,8/60 = très Bon
- 2/50 = très Bon
- 2/90 Ancien = Bon, mais je dois dire que je suis un peu déçu avec celui là
- 2,8/180 = très Bon
- 2,8/180 Apo = très Bon
- 2/200 = très Bon
- 8/500 = Exotique mais finalement plutôt bon.

J'ajoute que j'ai testé le 15 mm de Pascal, mais dans des conditions pas optimum. Le résultat est sensationnel, vraiment, ce qui m'amène à penser que les optiques récentes sont meilleures avec le DMR.
Mais c'est une lapalissade que de dire qu'une optique récente est meilleure.

Pour l'imprimante j'ai déja répondu, j'utilise HP car je ne supporte plus les Epson. ( Prix des consomables ). Et le résultat me convient, la 8750 par ex est très bonne en N/B.

Pour l'aprentissage de la gestion de la couleur. Faut pas s'en faire un monde non plus, regardez dans la littérature, des ouvrages comme "Photoshop pour les Photographes de Martin Evening". Par exemple.
Mais comme j'écris moi même des ouvrages sur ce sujet, vous comprendrez que je reste discret sur ce plan là.
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 227
Depuis le 20 juil 2003
Paris
Pour mettre en application mes dires et mes expériences. Je suis allé faire des photos à l'opéra Bastille, Après mon avant dernier post, c'est à dire vers 16 H cet après midi.

Avec mon DMR j'ai fait cette photo...

Je me suis amusé ensuite à la traiter comme si je l'avais faites avec un film Tri x.
Pour les connaisseurs de la chambre noire, je me suis efforcé de reproduire des effets au ferricyanure sur les marches.
Et voilà le résultat...


Et tout ça en deux heures trente.
gautier
Avatar de l’utilisateur
Administrateur
Messages : 12567
Depuis le 21 mai 2003
Toulouse
Merci pour cet intéressant retour d'expérience. J'en ai marre que les fils consacrés au numérique déchaînent, parfois, une guerre qui n'a pas lieu d'être.
pascal_meheut
Vieux briscard
Messages : 3621
Depuis le 9 fév 2005
Pour compléter ce que dit Risbly,

- 15/3.5 = bon mais avec qques aberrations sur les bords et une "molesse" genérale, rien de grave
- 15/2.8 ASPH = excellent
- 2,8/19 nouveau= excellent
- 21-35 = très bon, là aussi un peu de molesse sur les bords à 21, moins bon que les focales fixes mais ca ne se voit pas vraiment en tirage normal
- 2.8/28 actuel = très bon
- 2/35 = très Bon en effet
- 1.4/35 = bon, un peu plus de défauts et moins de contraste que le 2/35
- 4/35-70 = très bon
- 2,8/60 = très Bon
- 2/90 AA = excellent, carrément au dela des possibilité du capteur
- 2.8/135 = très bon, du même niveau que le 2.8/60
- 2,8/180 Apo = texcellent, comme le 90/2 AA
- 4/280 = excellent

En fait, pratiquement toutes les optiques Leica s'en sortent bien, même les grand angles, même les anciennes ce qui n'est pas un mince exploit. Par contre, les focales fixes les plus récentes supporteraient clairement plus de résolution coté capteur.

Une petite photo au 180 pour illustrer, tour ville nouvelle se reflétant à la Défense...



P.S: il n'y a pas de moiré sur les originaux, c'est le changement de taille sous Photoshop qui l'a créé.
PaulD
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 394
Depuis le 12 sep 2005
Llivia
J'ajoute mon grain aux posts des DMRistes:

21-35 : Trés bon t trés compact et maniable.
50/1,4 : Fa-bu-leux !
28-90 : Trés bon à excellent
100 apo macro : époustouflant
180/2,8 apo : trés bon
280/2,8 : trés bon

Les autres, connais pas :oops: !!!

Pour reprendre Risbly, pas se faire un flanc avec les histoires de profils etc... Si toshop est bien configuré il y a de fortes chances d'obtenir de très beaux tirages durables sans trop de tatonnements.
Ou en d'autres mots : pour apprendre à nager faut se jeter à l'eau.

(Mais très honnêtement je vous conseillerais de vous faire la main avec un bon compact ou bridge numérique pour vous familiariser avec tout ce qui en découle : commencer avec un DMR ça pourraitt décourager le néophyte ! Sauvage et typé le bougre !!!)
amateurs worry about the equipment, professionals about the light...
Coignet
Avatar de l’utilisateur
agent technique
Messages : 14871
Depuis le 5 nov 2003
75001
Même commentaire que Gautier : merci pour ces informations détaillées.
pascal
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 408
Depuis le 2 fév 2005
haute savoie
je crois que je vais essayer le 180 /3,4 apotélyt,le 21/4 je le trouve très bon et bien adapté au DMR, l'avez vous essayé avec le doubleur apo X2,je n'utilise pas cet appareil avec une approche trés pro comme vous ,mais en photo aérienne (une passion ,notamment l'archéologie )avec le 50/2 le résultat apparait comme très bon avec l'avantage de pouvoir recommencer quand l'approche avec l'avion n'est pas bonne (visible de suite).
pascal
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 408
Depuis le 2 fév 2005
haute savoie
j'ai oublié entre le 50/2 et le 21/4 je n'ai rien, que me conseillez vous , un 35/2 ou un 21-35/3,5 ?merci.
PaulD
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 394
Depuis le 12 sep 2005
Llivia
Le 35mm est effectivement au milieu des focales que tu possèdes déjà.
Certains trouvent les zooms " insidieux " et poussant à une certaine " facilité du regard "... J'en conviens.
(Il m'arrive de caler une focale et c'est moi qui bouge !)
Mais pour quelqu'un qui est un transfuge de Canon ce n'est pas un réel problème et finalement c'est un plus d'avoir toutes les possibilités de focale regroupées dans un volume réduit et agréable.
Car de plus la qualité est au rendez-vous.

Le calcul est simple ; soit tu troques le 21 pour le zoom et tu te retrouves avec 2 optiques avec des manips en moins, soit pour surement moins cher ( quoique ?) tu balades trois optiques...
Attention le 35mm du zoom ouvre à 4 !

A Risbly : comment avancer que le jpeg du DMR est inutilisable si tu ne le pratiques pas ?!!!! Attention aux légendes !!!
Je produis les 3/4 des clichés commande en jpeg fine, pour du 20*30 offset voire double ça suffit LARGEMENT.
Je ne cache pas qu'il m'arrive de doubler les vues Raw + jpeg car le format brut permet des balances en postraitement trés intéressantes.
Il en va de même pour l'accutance et la correction de t° couleur, sujet plus problématique en jpeg.
En jpeg "tout est donné à l'arrivée" avec la compression que l'on connait, en RAW on obtient une latitude de réglages surprenante ( tout comme le poids !!!!) :roll:
Le petit reproche c'est que la bête ne sache pas enregistrer les deux à la prise de vue ( Une mise à jour du firmware serait-elle suffisante pour combler cette carence ? )

Voici un jpeg non retouché
amateurs worry about the equipment, professionals about the light...
Suivante

Retourner vers Leica R : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités