Quel IIIf?

bobor
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 687
Depuis le 1 fév 2008
Toulon
Fin de l'histoire, ou plutôt début d'une autre (et d'une nouvelle ère...).

Avant de clore ce fil, je voudrais tout d'abord adresser un grand merci à tous ceux qui m'ont aidé dans mon choix. Ils se reconnaitrons, j'en suis certain. Passionnés Leicaistes, vous formez une bien belle famille et j'ai eu grand plaisir de discuter en privé avec plusieurs d'entre vous. Ce n'est pas la soirée des Césars, mais presque :D
Cela s'est traduit plus prosaïquement par une nouvelle adhésion au "club".

Après de longues hésitations, j'ai finalement cédé pour un IIIf, échelle rouge, sans retardateur, accompagné d'un Summitar 5cm/2 ( :wink: ), de son pare-soleil et d'un viseur SBOOI. Le tout enrobé d'un très beau sac TP.

L'état de l'ensemble est P.A.R.F.A.I.T., comme neuf.

Je me suis fait plaisir, c'est certain.

Premier contact: c'est lourd! Et ça sent la qualité de construction. J'ai l'impression de revenir 60 ans en arrière, époque que je n'ai jamais connue :P

Je ne l'ai pas encore chargé d'une pellicule, car je le prends en main, doucement, avant.

Merci encore tous ceux qui m'ont aidé et continuent à me faire découvrir ce petit monde des Leica à vis!
JCB
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 335
Depuis le 14 fév 2006
à cheval sur les Alpes
Une photo du bébé bientôt ?
Amicalement
JCB
bobor
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 687
Depuis le 1 fév 2008
Toulon
si le vendeur m'autorise à poster les photos qu'il m'avait envoyées pour me faire saliver.... car je ne saurais faire mieux :D
Jean D.
    Quelques recommandations...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6039
Depuis le 24 jan 2004
Paris
Bonsoir ! Bravo à Bobor pour cet achat ! La page IIIf n’étant pas encore rédigée, il consultera utilement dans la documentation du site la notice intitulée « Le procédé Leica », et voici quelques recommandations pour lui faciliter l’utilisation de son boîtier…
  • L’amorce du film : mieux vaut se conformer au précepte de Leitz lisible sur le fond du châssis (prolonger l’amorce en la taillant aux ciseaux) ; réaliser soigneusement un petit "arrondi" passant entre les 21ème et 22ème perforations.
  • L’insertion de l’amorce : l’engager à fond sous la languette de la bobine réceptrice, tangentiellement à sa joue (c’est-à-dire qu’elle doit la frôler).
  • Le chargement : s’assurer que le petit levier de rembobinage est bien sur "A" (comme Aufnahme = début) ; disposer le boîtier à l’envers, ouvrir la semelle, tirer "juste ce qu’il faut" de film et descendre ensemble les deux bobines (c’est-à-dire la cartouche et la bobine réceptrice) en engageant le film dans le "couloir" ; s’assurer qu’elles sont toutes deux descendues à fond (appuyer doucement sur leurs tétons), puis fermer la semelle (si une difficulté de fermeture est perceptible c’est que cette descente n’a pas été complètement réalisée).
  • :idea: Astuce (applicable à de nombreux appareils)… Tendre le film en tournant doucement le bouton de rembobinage, dans le sens de la flèche, jusqu’à sentir une résistance : cela permettra de constater, immédiatement ensuite, que le chargement a été bien effectué.
  • Effectuer deux armements-déclenchements à vide pour faire avancer l’amorce et dépasser le début voilé du film : observer la rotation du bouton de rembobinage, dans le sens opposé à la flèche (vérification du chargement correct).
  • Régler le disque-compteur d’images sur "zéro" en le tournant dans le sens anti-horaire.
  • Réglage de l’obturateur : après l’avoir armé, modifier la vitesse en soulevant le barillet et en le tournant en position levée jusqu’à situer la vitesse choisie en face de la petite flèche (ne pas tenter de modifier la vitesse avant d’avoir armé l’obturateur car l’indication de cette petite flèche n’est alors pas la bonne). Remarquer que le barillet des vitesses tourne pendant le déclenchement !
  • Vitesses lentes : utiliser le barillet approprié (situé en façade), après avoir placé le premier sur "30-1" (nombres traduisant l’éventail des vitesses lentes).
  • Pause "T" : procéder de même, refermer ensuite manuellement l’obturateur en tournant ce deuxième barillet.
  • Réglage dioptrique : placer le levier (concentrique au bouton de rembobinage) selon la meilleure perception de l’image télémétrique.
  • Le déchargement : une résistance lors de la manœuvre d’armement-entraînement indiquant la fin du film (l’observation du disque-compteur d’images l’avait annoncée), placer le petit levier de rembobinage sur "R" (comme Rücklauf = retour) et tourner le bouton de rembobinage dans le sens de la flèche, jusqu’à sentir une résistance ; si on le souhaite, observer la rotation du petit point noir du déclencheur (un tour correspond à une image). Ne pas forcer en fin de course : l’amorce demeure attachée sous la languette de la bobine réceptrice ; disposer le boîtier à l’envers, ouvrir la semelle et extraire les deux bobines simultanément en tirant sur leurs tétons. Replacer le petit levier sur "A".

Jean D.
Jean
    Mode d'emploi IIIf
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2002
Depuis le 17 août 2003
Bordeaux
Eh Jean, ce sont plus que des recommandations :!:
C'est mieux que le mode d'emploi en l'absence d'images d'accompagnement :wink:
Une âme de mère pour le petit nouveau :applaudir:
Ceci étant, bravo pour ta pédagogie.
Jean
Bertrand S
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3815
Depuis le 20 mai 2005
Lyon
A la science diffuse de Jean D. :content: :wink:
Ibergekumene tsores iz gut tsu dertseylin
(C'est un plaisir de raconter les ennuis passés)
Proverbe yiddish placé par Primo Levi en tête de Si c'est un Homme
Philippe D.
Avatar de l’utilisateur
Messages : 7381
Depuis le 12 mars 2006
Nice - Monaco
Je ne me suis jamais rendu compte que c'était si compliqué. :mrgreen2:
JCB
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 335
Depuis le 14 fév 2006
à cheval sur les Alpes
Une pièce d'anthologie...
Bravo Jean.
bobor
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 687
Depuis le 1 fév 2008
Toulon
Excellent :lol:

Oserais-je corriger un point? Pour le IIIf échelle rouge, c'est 25-1 et non 30-1 :D (échelle internationale).

Le manuel du IIIc sur le site est très bien fait et très lisible contrairement à celui du IIIf.

C'est dommage que la partie supérieure du sac TP ne soit pas escamotable.

Question sur le SBOOI et sa correction de parallaxe:
ici, il est dit que le cadre n'est pas homothétique. Or, je mesure 6x4mm (résultat identique en "cadrant" une règle. Il me semble donc homothétique et conforme à un cadrage lointain.
Du coup, sur une mise au point proche (2m et moins), il est donc nécessaire d'imaginer une ligne pointillée sous le cadre?
JFK
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3447
Depuis le 29 jan 2006
Rennes
bobor a écrit :
Question sur le SBOOI et sa correction de parallaxe:

Du coup, sur une mise au point proche (2m et moins), il est donc nécessaire d'imaginer une ligne pointillée sous le cadre?


euh, ah bon tous les SBOOI n'ont pas une ligne pointillée qui sert précisément à cet usage ? :oops: :? :oops:

Si les experts peuvent m'apporter la lumière, fiat lux et lux fit !

JFK
80% Leica 20% Nikon 10% Blad 10% Pentax...
Philippe D.
Avatar de l’utilisateur
Messages : 7381
Depuis le 12 mars 2006
Nice - Monaco
bobor a écrit :
Question sur le SBOOI et sa correction de parallaxe:
Du coup, sur une mise au point proche (2m et moins), il est donc nécessaire d'imaginer une ligne pointillée sous le cadre?
Mais non, c'est la ligne en pointillés du dessus qui délimite le cadrage dans ces conditions.
JFK a écrit :
tous les SBOOI n'ont pas une ligne pointillée qui sert précisément à cet usage ?
Mais si bien sûr. ;)
Les autres viseurs aussi du reste.
Les anciens avaient un système de bascule pour la correction.
Jean D.
    Echelles "noire" et "rouge" + viseur SBOOI
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6039
Depuis le 24 jan 2004
Paris
:? Euh, Philippe, tu n’as peut-être pas compris la question concernant la « ligne pointillée sous le cadre » du viseur SBOOI… :wink:

Bonjour !
Attentif, Bobor a écrit :
(…) Pour le IIIf échelle rouge, c'est 25-1 et non 30-1 :D (échelle internationale). (…)

:oops: En effet ! J’avais indiqué pour le IIIf "échelle noire"…
A propos, je n’avais pas mentionné l’échelle graduée de 0 à 20 qui encercle la base du barillet des vitesses, ni son index rotatif : je ne pense pas que Bobor utilisera un flash magnésique ! Cette échelle de "synchro-flash" sert à régler le "point d’allumage" en fonction des caractéristiques des diverses ampoules de magnésium…
Quant à la fameuse distinction entre Leica IIIf "échelle noire" et "échelle rouge", il s’agit de la couleur emplissant la gravure des nombres de 0 à 20 de cette échelle de "synchro-flash". La production du Leica IIIf connut trois séries successives :
  • "échelle noire" (1950-1952)
  • "échelle rouge" sans retardateur (1952-1953)
  • "échelle rouge" avec retardateur (1954-1957)
Les IIIf "échelle rouge" adoptent les vitesses standardisées internationalement et possèdent un obturateur "allégé" (moins sujet au "rebond").
:roll: C’est déjà assez compliqué comme ça : attention à ne pas confondre ces échelles "noire" et "rouge" avec celles des objectifs Elmar f:3,5/5 cm (il s’agit dans ce cas de la couleur emplissant la gravure de l’échelle de profondeur de champ)…

Ensuite, à propos du viseur SBOOI, Bobor a écrit :
Du coup, sur une mise au point proche (2m et moins), il est donc nécessaire d'imaginer une ligne pointillée sous le cadre?
Exactement : pour ces distances rapprochées, l’ensemble du cadre doit être mentalement translaté d’autant (la ligne pointillée correspond au haut du cadre et il faut en imaginer une autre en dessous correspondant au bas du cadre). Le viseur SBOOI invite donc à la compensation pifométrique de la parallaxe ! De nombreux appareils des années cinquante et soixante possèdent un viseur présentant une telle ligne guidant le décalage en cas de mise au point proche… mais c’est aussi, par exemple, le cas du récent Leica Minilux !

Jean D.
bobor
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 687
Depuis le 1 fév 2008
Toulon
réponse claire et précise!
Merci Jean D. ! (et aux autres :) )
Philippe D.
    Re: Echelles "noire" et "rouge" + viseur
Avatar de l’utilisateur
Messages : 7381
Depuis le 12 mars 2006
Nice - Monaco
Jean D. a écrit :
Euh, Philippe, tu n’as peut-être pas compris la question concernant la « ligne pointillée sous le cadre » du viseur SBOOI…
En effet, je n'avais pas compris.
Je me disais, voilà qu'un malotru, profitant de sa virginité leicaïste, lui a refourgué un viseur monté à l'envers. ;)
Il n'en est rien, je suis rassuré.
bobor
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 687
Depuis le 1 fév 2008
Toulon
vierge du Leica à vis.... :D
PrécédenteSuivante

Retourner vers Leica à vis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité