Leica M : Le top ou totalement dépassé....?

miette
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 722
Depuis le 30 nov 2008
Lille
Bonjour,

Depuis pas mal de temps je me pose la question en particulier depuis le M numérique.

Pour commencer j'ai un M6, j'ai acheté l'un des premiers M8 et ensuite un M9 que j'ai toujours.

J'ai constaté deux problèmes :

1) Les cadres correspondants aux optiques ne sont pas fiables, avant avec les argentiques, au regard du processus de développement il n'était pas facile de constater la différence entre la photo prise et le résultat. Maintenant en numérique il est facile de constater l'énorme différence entre la photo prise et le résultat réel, il faut souvent recadrer pour obtenir l'effet escompté au départ. Ce problème n'est pas très grave mais au regard de la réputation de la marque laisse perplexe.

2) Le problème entre l'optique et le boiter, en fait, le problème est entre le boitier et le calage du télémètre. Si vous disposez de plusieurs optiques et que vous souhaitez les utiliser à PO (ouverture maxi). Si votre optique n'est pas parfaitement calée avec votre boitier, souvent le résultat ne sera pas optimum et il faudra recourir à un spécialiste pour régler l'ensemble. Il faudra donc si vous disposez de plusieurs optiques de caler d'abord le boitier, et ensuite l'ensemble des optiques que vous disposez, et pratiquement à chaque nouvel achat refaire la même manipulation. Ce problème est le principal problème de la technologie boitier avec télémètre et optique interchangeable. Pour ma part je suis déçu par Leica, car au regard du prix des boitiers et des optiques, pour moi la marge d'erreur mécanique est trop importante. La solution est peut être le leica SL, mais dans ce cas quel avenir pour la série M.

Je suis très intéressé par vos avis sur la question.

Salutations.
La couleur c'est la vie
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8457
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Intéressantes constatations.

En effet, depuis quelques années, en voulant absolument garder le maximum de compatibilité entre les boîtiers récents et les objectifs M sortis depuis 1954,
on comprend les difficultés.
Mais ceci est pour moi à l'honneur de :leica: .
Et tout ceci a certains coûts bien sûr,
mais au niveau technique, le SAV de Leica a l'air de bien s'en sortir.

Certains diront que la précision du système télémétrique a dépassé les limites, mais moi je n'y pense pas.
Utilisateur heureux de certains objectifs Leica dont certains fabriqués dans les années 1930, je suis vraiment satisfait de pouvoir les utiliser sur mon M10.
Même si le M10 serait le dernier de la lignée M, je m'en contenterais jusqu'au bout.

C'est vrai que les SL/CL/S c'est l'avenir.
Moi je crois à la pérennité du système M qui est vraiment unique sur le marché.

Ceux qui veulent "plus moderne" vont vers l'un des systèmes S/SL/CL **, ou autres marques, et ceux qui sont contents du système M le garde avec ses "manques" * et même complètent avec autres choses (ou systèmes).


* pas un autre choix possible ailleurs

** de la concurrence sur le marché avec plusieurs choix dans les marques différentes


Arnaud
"+1" de la part de : penher
Dogre
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 161
Depuis le 19 juil 2014
Un Leica M est un appareil parfaitement "photographique" avec ses avantages et ses inconvénients qui selon les points de vue peuvent être énormes.
J'aime la simplicité et le surtout le recours à l'intuition du photographe que ce boîtier sollicite.

Après, si on n'aime pas, il y a Canonikon.
amansjeanphilippe
Vieux briscard
Messages : 6142
Depuis le 30 juil 2006
Meudon
Hello
miette a écrit :
Bonjour,

Depuis pas mal de temps je me pose la question en particulier depuis le M numérique.

Pour commencer j'ai un M6, j'ai acheté l'un des premiers M8 et ensuite un M9 que j'ai toujours.

J'ai constaté deux problèmes :

1) Les cadres correspondants aux optiques ne sont pas fiables, avant avec les argentiques, au regard du processus de développement il n'était pas facile de constater la différence entre la photo prise et le résultat. Maintenant en numérique il est facile de constater l'énorme différence entre la photo prise et le résultat réel, il faut souvent recadrer pour obtenir l'effet escompté au départ. Ce problème n'est pas très grave mais au regard de la réputation de la marque laisse perplexe.

2) Le problème entre l'optique et le boiter, en fait, le problème est entre le boitier et le calage du télémètre. Si vous disposez de plusieurs optiques et que vous souhaitez les utiliser à PO (ouverture maxi). Si votre optique n'est pas parfaitement calée avec votre boitier, souvent le résultat ne sera pas optimum et il faudra recourir à un spécialiste pour régler l'ensemble. Il faudra donc si vous disposez de plusieurs optiques de caler d'abord le boitier, et ensuite l'ensemble des optiques que vous disposez, et pratiquement à chaque nouvel achat refaire la même manipulation. Ce problème est le principal problème de la technologie boitier avec télémètre et optique interchangeable. Pour ma part je suis déçu par Leica, car au regard du prix des boitiers et des optiques, pour moi la marge d'erreur mécanique est trop importante. La solution est peut être le leica SL, mais dans ce cas quel avenir pour la série M.

Je suis très intéressé par vos avis sur la question.

Salutations.

il est un peu tard aussi je vais faire une réponse courte:
1) effectivement les cadres ne zooment pas pour compenser la perte de champ avec les MAP courtes. Mais cela s'anticipe assez bien.
2) effectivement, ces mécaniques sont susceptibles de se dérégler et donc il faut les faire régler quand ils en ont besoin.

Mais j'ai eu ce genre de soucis avec un nikon F3, pourtant très robuste... et reflex
D'ailleurs:
quasi aucun réflex n'offre(ait) une visée à 100%
c'est par la quasi impossibilité à obtenir un réglage correcte de la cage réflex que ce système est en voie de disparition avec l'augmentation des MPx ou qu'est apparut le liveview ou qu'est systématisé les corrections soft d'AF...

Le système M est devenu mon système principal depuis l'achat du M6 en 1995, et je possède depuis quelques optiques de toutes époques et boîtiers numérique. Je n'ai que très peu rencontré ces problèmes (4%?)

J.Ph.
Piga
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3775
Depuis le 13 nov 2005
Strasbourg et Essonne
Bonjour,

La question des cadres de visée a été souvent débattue ici. La relative imprécision est inhérente au système et aux contraintes de l'optique géométrique. Cependant les cadres de visée étaient plus précis jusqu'au M5 qu'à partir du moment (M4-P) où les ingénieurs de Leitz ont voulu caser le cadre du 28 dans un viseur qui n'était pas conçu pour, ce qui les a conduits à tricher et à réduire sensiblement le cadre du viseur par rapport au champ effectivement cadré.

Récemment j'ai retrouvé un M2 et avec lui une précision de cadrage que j'avais oubliée avec mes M6 et MP : témoin cette photo (scan de tirage, oui il y a une poussière sur le capteur (TriX), j'ai remarqué)


Je n'aurais pas pu faire cette photo (le claveciniste Robert Kohnen présentant son clavecin français de 1650 tout récemment restauré) avec un reflex (trop bruyant) ni avec un numérique (trop voyant). Avec le M2 j'ai pu saisir ce moment sans couper la main droite ni avoir un hors champ gênant (précision des cadres !), porter l'appareil à l'oeil et déclencher n'a pas pris plus d'une seconde. Ceux à qui j'ai offert cette photo (d'autres musiciens) ne s'étaient tout simplement pas aperçus que je l'avais prise.

Cet article de 2010 n'a rien perdu de sa pertinence, à mon avis. Je le relis toujours avec la même jubilation.

Je n'ai pas traité une des questions de miette : la pertinence du M en numérique, ne l'utilisant qu'avec de bonnes vieilles pellicules...
"La netteté est un concept bourgeois" HCB
"There is nothing worse than a sharp image of a fuzzy concept" Ansel Adams
"+1" de la part de : cedric-paris
alain.besancon
    Re: Leica M : Le top ou totalement dépassé....?
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9873
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Pour moi, c'est un top dépassé mais dépassé parce que top: une fois pris en main, quand on a fait un peu de vide dans sa tête et donc petit apprentissage, il a l'essentiel et ses manques obligent à reconsidérer les buts; on cadre à la volée, on fait une pré MAP à l'estime et on déclenche quand on le sent. Même avec les modèles numériques on retrouve partiellement ces sensations, impératifs. Avec le CL et son zoom, donc très différent on n'est moins dépaysé que je le craignais.

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
DRUON
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1368
Depuis le 27 nov 2015
PARIS- SUD YVELINES.
Piga a écrit :
Bonjour,

La question des cadres de visée a été souvent débattue ici. La relative imprécision est inhérente au système et aux contraintes de l'optique géométrique. Cependant les cadres de visée étaient plus précis jusqu'au M5 qu'à partir du moment (M4-P) où les ingénieurs de Leitz ont voulu caser le cadre du 28 dans un viseur qui n'était pas conçu pour, ce qui les a conduits à tricher et à réduire sensiblement le cadre du viseur par rapport au champ effectivement cadré.

Récemment j'ai retrouvé un M2 et avec lui une précision de cadrage que j'avais oubliée avec mes M6 et MP : témoin cette photo (scan de tirage, oui il y a une poussière sur le capteur (TriX), j'ai remarqué)


Je n'aurais pas pu faire cette photo (le claveciniste Robert Kohnen présentant son clavecin français de 1650 tout récemment restauré) avec un reflex (trop bruyant) ni avec un numérique (trop voyant). Avec le M2 j'ai pu saisir ce moment sans couper la main droite ni avoir un hors champ gênant (précision des cadres !), porter l'appareil à l'oeil et déclencher n'a pas pris plus d'une seconde. Ceux à qui j'ai offert cette photo (d'autres musiciens) ne s'étaient tout simplement pas aperçus que je l'avais prise.

Cet article de 2010 n'a rien perdu de sa pertinence, à mon avis. Je le relis toujours avec la même jubilation.

Je n'ai pas traité une des questions de miette : la pertinence du M en numérique, ne l'utilisant qu'avec de bonnes vieilles pellicules...


Bonjour.

Pas forcément dans le sujet précis des collimateurs de cadres des M, mais un peu quand même:

on ne compte plus les photos qui sont légendes, où leurs auteurs recadraient souvent .....pour redonner de la force à des scènes , telles celle-ci de 1932, prise par Robert Doineau, avec un LEICA vissant , et très probablement un 3,5/50, pour lequel le viseur est conçu.

La première : l'originale ( d'après négatif conservé)



la seconde , que l'on connaît.


il s'agit de la gare Saint-Lazare de Robert Doisneau. Hormis la scène, tout est à peu près raté: l'exposition , la netteté, la profondeur de champ, et le ...cadrage.

Un bon article sur celle-ci , tentant d'en percer les mystères:


http://www.overgaard.dk/the-story-behin ... 82_gb.html
"+1" de la part de : penher
amateurdarts
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2317
Depuis le 13 déc 2005
Au pied de Belledonne
J'aurais mis ma main à couper sur Cartier-Bresson :wink:
La plupart du temps, l’appareil photographique m’encombre ; je ne sais pas comment le porter, cela fait des plis sur ma chemise et dégrade mon allure...
"+1" de la part de : Filament, penher
comcast
    Re: Leica M : Le top ou totalement dépassé....?
Membre des Amis
Messages : 509
Depuis le 28 août 2014
Paris
Quelle leçon DRUON... Merci pour cette explication !
Un jour, j'irai vivre en théorie parce qu'en théorie tout se passe bien.
tenmangu81
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1683
Depuis le 7 jan 2012
Paris
amateurdarts a écrit :
J'aurais mis ma main à couper sur Cartier-Bresson :wink:


Moi aussi :content-anim:

Ceci dit, j'ai appris (ou plutôt mon boitier m'a appris) à cadrer juste sur des indications de viseur fausses....
Et pour ce qui concerne le calage, je n'ai aucun souci à PO avec mes 3 optiques (dont 2 faites pour le numérique : Lux 50 et APO 90) montées sur mon M240. Il n'y a jamais que ma vue qui n'est plus au top de temps en temps, j'ai pu vérifier :exaspere:
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
DRUON
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1368
Depuis le 27 nov 2015
PARIS- SUD YVELINES.
amateurdarts a écrit :
J'aurais mis ma main à couper sur Cartier-Bresson :wink:


Bien joué. c'est bien HCB. Doisneau, c'était plutôt au 6X6 Rolleiflex.
Clic
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1805
Depuis le 25 juil 2003
Besançon
Le top en argentique pour la photo de rue, en hyperfocale il suffit de lever l'appareil et de déclencher.
J'ai eu deux numériques M9 et M déçu avec les 2 modèles, j'ai loupé des photos car l'appareil met une éternité pour être prêt
idem pour le M10 c'est encore trop long.
il y a la possibilité de le laisser sur ON, mais au bout de quelques heures plus de batterie.
"Lorsque vous photographiez des gens en couleur, vous photographiez leurs vêtements.
Mais quand vous photographiez des gens en noir et blanc, vous photographiez leurs âmes"
Ted Grant
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8457
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
DRUON a écrit :
amateurdarts a écrit :
J'aurais mis ma main à couper sur Cartier-Bresson :wink:


Bien joué. c'est bien HCB. Doisneau, c'était plutôt au 6X6 Rolleiflex.


Doisneau utilisait de tout, même Leica R (et Nikon F entre autres )




Là, on saura tout sur "son théâtre"

Petite citation de Doisneau:
"
Comment faire le portrait d’un oiseau demandait Prévert, comment faire le portrait,ou plutôt l’autoportrait du monde, dira Doisneau. Simplement comme ceci :
« On dessine un cadre et on attend avec une espèce d'espoir complètement fou, irraisonné. Il se passe toujours quelque chose... » Doisneau.

"




...

Ce serait cette exposition de Robert Doisneau à la Fondation H C B qui a semé la confusion.
alain.besancon
    Re: Leica M : Le top ou totalement dépassé....?
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9873
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Doisneau a même utilisé du grand format; il racontait qu'il avait reçu une commande de photos pour je ne sais quelle ville nouvelle d'Ile de France; il ne cachait pas que ça l'emmerdait, qu'il ne se reconnaissait pas dans cette architecture moderne, rigoureuse ...... et que, pour rendre mieux ce côté froid, sans âme et quelque peu déshumanisé .... il avait choisi le grand format très volontairement.

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Richard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9421
Depuis le 27 mai 2003
bigoudénie en Pen ar Bed (29120)
Clic a écrit :
Le top en argentique pour la photo de rue, en hyperfocale il suffit de lever l'appareil et de déclencher.


pour moi la pire des solutions pour "noyer" son sujet dans le fond... :wink:

l'idéal étant de se servir de la zone de profondeur de champ et de s'entraîner à déclencher dans les limites déterminées par le diaph sélectionné.
"c'est avec le coeur que l'on fait des photos"
"la photo c'est le regard"
Willy Ronis

http://www.summilux.net/r_system/fondsRV.htm

http://www.summilux.net/expos/voir.php?auteur=19&page=2
"+1" de la part de : alain.besancon, Filament
Suivante

Retourner vers Leica M : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : jpmab, Leo et 2 invités