LEICA
Accueil Leica à vis Objectifs à vis Elmar 50 mm f/3,5

Elmar 50 mm f/3,5

© Jean-Yves

Objectif Vitesse/Longueur focale (mm) Angle de vision (diagonal) Objectif éléments/groupes Distance de mise au point (m) Poids (g) Prix (€ TTC)
Elmar f/3,5/50 45° 4/3 - 1 125 ?


Le prix est donné à titre indicatif (tarif constaté en ?).

L'Elmar f:3,5/5 cm par Jean D.

On considère que l'Elmar f:3,5/5 cm (code ELMAR) est l'objectif "standard" du Leica, il compta largement pour la réputation et le succès du pionnier du "petit format" ; sa monture télescopique coulissante permet de le faire presque "disparaître" à l'intérieur de la chambre noire, de sorte que l'encombrement de l'appareil demeure très réduit (le verrouillage de l'optique, en position "sortie", est assuré par une baïonnette interne à trois ailettes). Cet objectif fut conçu par le physicien Max Berek (de même que 22 autres objectifs destinés au Leica). L'Elmar f:3,5/5 cm comporte quatre lentilles réparties en trois groupes (selon le schéma du "triplet de Cooke") ; le diaphragme, placé juste derrière la lentille frontale, se règle par un "doigt" situé sur la face avant. L'Elmar f:3,5/5 cm a connu une importante évolution et de nombreuses variations, au cours d'une existence extrêmement longue (une version remaniée existe encore aujourd'hui) : les principales modifications sont la diminution du rayon de courbure de la lentille frontale en 1931, l'apparition de la version chromée en 1933 (arrêt de la version nickelée en 1936), l'addition du repère de mise au point pour l'infra-rouge en 1935, l'application d'un traitement de surface en 1946, l'utilisation de nouveaux types de verre et l'échelle de profondeur de champ en chiffres rouges en 1951 (cas de l'objectif illustré). L'Elmar f:3,5/5 cm a connu une descendance : ouverture portée à f:2,8 et monture à baïonnette "M".
Le nom "Elmar" dérive de celui de l'objectif Elmax f:3,5/5 cm, création précédente de Max Berek qui équipa certains Leica I en 1925 ; ce nom "Elmax" résulte de l'association des initiales de l'industriel Ernst Leitz et du prénom de l'opticien (mais la firme Ernemann ayant déposé le nom "Ermax", jugé phonétiquement trop proche, le nom "Elmax" fut transformé en "Elmar" en 1926).

L'objectif illustré est vissé sur la bague IRZOO/14097 permettant de le monter sur la baïonnette d'un Leica "M".

Monture des filtresA36
Pare-soleilFISON/12510 ou VALOO/16620 (ce dernier étant relié au "doigt" de réglage du diaphragme)
Viseur
(si jugé nécessaire), entre autres (selon l'époque et la volonté de contemporanéité)
VIDOM, VIOOH/12015 et SBOOI/12015

Caractéristiques détaillées:

Exemples
avec l'optique sur un Leica M3 (avec bague IRZOO/14097), Kodak Tri-X :
Exemple à l'Elmar 50 mm f/3,5
© Jean-Yves - à f/3,5
Exemple à l'Elmar 50 mm f/3,5
© Jean-Yves - à f/8
Exemple à l'Elmar 50 mm f/3,5
© Jean-Yves - à f/16