verrouillage de l'infini sur certains objectifs

richard75
    verrouillage de l'infini sur certains objectifs
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Bonjour,

Qu'est-ce qui a conduit, sur certains objectifs (tels le summicron 35 V 1 et 2) à prévoir l'ergot de verrouillage ou deverouillage de l'infini ?

Est-ce un plus par rapport aux objectifs suivants qui ne reprennent pas ce dispositif et passent de 1 m à l'infini en continu ?

Est-ce un point de fragilité dans la vie de ces objectifs ? (je serais tenté de dire oui comme toute petite complication mécanique, mais peut-être l'expérience prouve-t-elle le contraire.)
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7479
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Peut-être l'héritage du Leica vissant.

En effet, j'ai un Elmar 5cm des années 1930 qui a son verrouillage à l'infini usé, et pour visser et dévisser l'objectif du boîtier,
il faut "faire le tour" avec le levier jusqu'en butée pour ce faire.

Certains objectifs existent en monture vissante et monture M :
Summarit 1.5/50, Summicron 35mm et 50mm, Summaron 35mm qui ont ce verrouillage de l'infini.
Piga
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3585
Depuis le 13 nov 2005
Strasbourg et Essonne
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !
"La netteté est un concept bourgeois" HCB
richard75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Piga a écrit :
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !



Merci a tous.

Sur un 35, la difference entre une grande distanve et l infini n est pas tres sensible.... d ou ma perplexité
richard75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Piga a écrit :
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !


--------------------------------------

J'aimerais comprendre quand même le lien entre ce verrouillage et les contraintes optiques des montures vissantes .

Par ailleurs, en approfondissant mes recherches sur les summicron 35 V2 et 3 (1969-1979) , j'ai appris que :

- ce qu'on appelle la V2 est la première version (Germany), la V3 étant la version marquée Canada;

- le passage de l'une à l'autre se fait en 71 à peu près au numéro de série 2.640.001 ;

- selon le Leica Pocket book (Hove collectors book) les 2 versions on été produites avec et sans l'ergot de verrouillage de l'infini (ce qui infirme, à priori, la théorie du verrouillage
datant de la monture à vis, donc des premières montures à baillonette ;

- enfin et surtout (pour rallumer la guerre entre ceux qui rappellent périodiquement que Canada et Wetzlar c'est pareil) ce même Pocket book explique que la V3 a correspondu à un changement optique, précisant que si c'est toujours une 6 éléments, le diamètre des groupes internes a augmenté (le guide dit : "probably this change occured at the same time that the mount was changed to a version without infinity look", ce qui est un peu contradictoire avec l'affirmation que les 2 versions ont existé avec et sans ce verrouillage...).
FRISCO
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3576
Depuis le 20 nov 2008
CARRÉMENT À L'OUEST
richard75 a écrit :
Piga a écrit :
Par ailleurs, en approfondissant mes recherches sur les summicron 35 V2 et 3 (1969-1979) , j'ai appris que :

- ce qu'on appelle la V2 est la première version (Germany), la V3 étant la version marquée Canada;



C'est faut ce n'est pas le marquage qui fait la différence entre v2 et V3 du Summicron 35

La V2 est plus courte plus compacte. La bague de diaphr n'est pas pratique du tout et difficile à saisir.
Aussi un onglet en forme de petite tige à été rajouté afin de manœuvrer cette dernière plus aisément.

Sur la V3 l'aspect physique à été entièrement remanié pour facilité l'utilisation de l'optique.

La différence fondamentale entre v2 et v3 est là les marquages wetzlar ou canada n'ont rien à voir.
C'est un peu farfelu

Pour preuve le v1 a été fait en allemagne et au canada çà n'en fait pas deux versions.

Celui-ci est une version 2 sur la première photo on distingue la petite tige ou ergot.
http://www.leicashop.com/vintage_en/lei ... 422-5.html


et la une version 3
http://www.leicashop.com/vintage_en/lei ... 62-30.html
LE PLANAR C'EST LE PANARD
Elmer
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 308
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
richard75 a écrit :
Piga a écrit :
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !


--------------------------------------

J'aimerais comprendre quand même le lien entre ce verrouillage et les contraintes optiques des montures vissantes .

......


Les contraintes ne sont pas optiques, mais mécaniques....pour visser et dévisser l'objectif sur le boîtier

L'objectif étant assez compact, sans verrouillage, le risque est de forcer sur la bague de MAP. Lorsqu'il est verrouillé, la force (en fait, le couple) s'applique sur le fût, ce qui est de loin préférable.
richard75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Elmer a écrit :
richard75 a écrit :
Piga a écrit :
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !


--------------------------------------

J'aimerais comprendre quand même le lien entre ce verrouillage et les contraintes optiques des montures vissantes .

......


Les contraintes ne sont pas optiques, mais mécaniques....pour visser et dévisser l'objectif sur le boîtier

L'objectif étant assez compact, sans verrouillage, le risque est de forcer sur la bague de MAP. Lorsqu'il est verrouillé, la force (en fait, le couple) s'applique sur le fût, ce qui est de loin préférable.





La "bible" (Leica Collectors guide) de D. Laney distingue les V2 et V3 par ces mots :

"New mount in black only, with a larger barred, whitch cound accept Series VII filters as well as E39 ones. Series filters filted in the lens hood supplied with the lens. No aperture setting lever. Optically similar, if not identical to second version"

Il n'y a pas unanimité d'information sur ces deux optiques décidémment... :content:
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7479
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
richard75 a écrit :
Elmer a écrit :
richard75 a écrit :
Piga a écrit :
Bonjour,

Il s'agit d'un héritage des optiques à vis, pour lesquelles le verrouillage à l'infini était fonctionnellement indispensable (au moins pour les courtes focales jusqu'au 5 cm) pour visser et surtout dévisser l'optique sur le boîtier. Le 35 V1 ayant été produit en même temps en monture à vis, il était sans doute plus simple d'adopter la même construction. Il en est de même pour les Summicron V1 ("rentrant") et V2 ("Rigid") produits dans les deux montures, et pour lesquels le poussoir de verrouillage est identique.

Ce verrouillage a été abandonné par la suite car il n'avait plus vraiment d'utilité avec la monture à baïonnette. Mais ce n'est pas un point de fragilité, le verrouillage des optiques à vis continue de fonctionner sans problème !

Edit : Arnaud a été plus rapide ! Nos deux explications se recoupent, heureusement, et ce n'est pas par hasard !


--------------------------------------

J'aimerais comprendre quand même le lien entre ce verrouillage et les contraintes optiques des montures vissantes .

......


Les contraintes ne sont pas optiques, mais mécaniques....pour visser et dévisser l'objectif sur le boîtier

L'objectif étant assez compact, sans verrouillage, le risque est de forcer sur la bague de MAP. Lorsqu'il est verrouillé, la force (en fait, le couple) s'applique sur le fût, ce qui est de loin préférable.





La "bible" (Leica Collectors guide) de D. Laney distingue les V2 et V3 par ces mots :

"New mount in black only, with a larger barred, whitch cound accept Series VII filters as well as E39 ones. Series filters filted in the lens hood supplied with the lens. No aperture setting lever. Optically similar, if not identical to second version"

Il n'y a pas unanimité d'information sur ces deux optiques décidémment... :content:


En effet, si bien que je ne sais (et m'en moque éperdument) quelle version * que j'utilise 2 ou 3.
J'ai fait des recherches, il y a quelques années, et suis tombé sur la même conclusion que Richard75.

En tout cas sa qualité est au rendez-vous et il n'a pas de verrouillage à l'infini malgré le petit levier sur la bague de diaph. que je trouve bien pratique.

* en vérité j'aime bien le bonus de deux versions en une :content-anim:
ayant déjà les autres Cron 35mm (I, IV, etc.)

Pour rester positif concernant ces verrouillages:
- sur mon Summicron 50 version II, il me donne la butée pour une "netteté suffisante" pour f/5.6 (en argentique) jusqu'à l'infini, en cas de besoin
- sur mon Summaron 2.8/35, le verrouillage a été annulé par mes soins, en une minute et réversible si besoin
- sur mon Summaron-M 28mm, il permet de ne pas le lâcher étant donné sa compacité (trop extrême) au montage/démontage
richard75
    Re: verrouillage de l'infini sur certains objectifs
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Peut-être Gerard Metrot dispose-t-il d'informations complémentaires....
FRISCO
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3576
Depuis le 20 nov 2008
CARRÉMENT À L'OUEST
Les livres disent parfois des conneries aussi.

Ce que je sais c’est que vous avez eu toutes les reposnes à vos questions mais manifestement du mal à nous croire.
LE PLANAR C'EST LE PANARD
richard75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 604
Depuis le 8 juil 2009
Paris
Désolé si je vous ai donné cette impression..

Je vous crois tous mais j'aime bien comprendre et si un livre dit des conneries autant le faire savoir :content:


Et je trouve que ces quelques échanges ont été constructifs et ont fait avancer l'information de la communauté du forum sur ce sujet. C'est dans la confrontation des avis que la connaissance progresse dans beaucoup de domaines et c'est parce que ce forum fonctionne comme cela que j'y suis attaché.
amansjeanphilippe
Vieux briscard
Messages : 5367
Depuis le 30 juil 2006
Meudon
Hello
mécaniquement, les butés 1m des optiques vissantes n'ont pas une résistance aussi importante que les verrouillages d'infini. Je pense que les butés "1m" ne pourrait résister à l'effort nécessaire à débloquer certaines optiques un peu "collées"... Bien que je n'ai jamais vu, sur Ebay ou ailleurs d'optique avec la buté 1m arrachées.
J'ai quelques optiques avec ce blocage, et c'est vrai que c'est un peu chiant à l'usage...
Mais bon, ce n'est pas un critère de choix pour une optique...
J.Ph.
Couplex
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 2368
Depuis le 25 nov 2010
Lyon
amansjeanphilippe a écrit :
Hello
mécaniquement, les butés 1m des optiques vissantes n'ont pas une résistance aussi importante que les verrouillages d'infini. Je pense que les butés "1m" ne pourrait résister à l'effort nécessaire à débloquer certaines optiques un peu "collées"...

J'espère juste que des butés par des optiques de vissants il n'y en a pas trop eu dans l'histoire Leica... :wink:
Ad vissam aeternam
amansjeanphilippe
Vieux briscard
Messages : 5367
Depuis le 30 juil 2006
Meudon
Couplex a écrit :
amansjeanphilippe a écrit :
Hello
mécaniquement, les butés 1m des optiques vissantes n'ont pas une résistance aussi importante que les verrouillages d'infini. Je pense que les butés "1m" ne pourrait résister à l'effort nécessaire à débloquer certaines optiques un peu "collées"...

J'espère juste que des butés par des optiques de vissants il n'y en a pas trop eu dans l'histoire Leica... :wink:

avec toi, ça fait déjà un
:langue:
Suivante

Retourner vers Leica M : objectifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités