Le métier de photographe n’existe plus...

le nono
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 220
Depuis le 16 jan 2011
230 millions de dollars pour disrupter le monde de la photographie...

Ne dites à personne que je suis photographe

start up nation
igemo
Spécialiste
Messages : 1276
Depuis le 18 oct 2005
Paris
Le cadavre de la photographie professionnelle attire les charognards... C'est la loi de la nature.

"Aujourd'hui, nous sommes les seuls à utiliser l'intelligence artificielle pour assurer la postproduction des photos" :mrgreen:

Moi je préférerais que qqun avec une VRAIE intelligence et pas une intelligence artificielle se penche sur le monde de la photo en France. Quand on pense que l'éphémère et ectoplasmique ministre de la Culture Françoise Nyssen, également patronne d'Actes Sud avait eu tout le mal du monde à payer ce qu'elle leur devait deux pauvres photographes qui avaient signé un livre pour elle... :exaspere:
“A permanent political class is openly disdainful, dismissive, and defiant of the will of the people.”

George Washington? Non Donald Trump le 24/9/19!
"+1" de la part de : Yohanntv
Yohanntv
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 432
Depuis le 2 jan 2008
Lyon
L'air du temps sent la fin du monde, mais c'est un métier encore pratiqué malgré le réchauffement climatique de l'ubérisation.
Cela dit, il existe, alors que le métier de matelassier lui, ne court plus les rues.

Tant qu'il reste de l'humain pour faire travailler un artisan, ça ira encore. Mais oui c'est bien de tirer la sonnette...
"J'ai trouvé ma devise - deux verbes auxiliaires : être vaut mieux qu'avoir."
Marina Tsvétaéva
tenmangu81
    Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1774
Depuis le 7 jan 2012
Paris
C'est consternant, mais bien sûr dans l'air du temps. 1000 euros par mois, et on sort les photographes de la précarité......
A l'heure où l'intelligence artificielle prend le relais du post-traitement (voir les articles récents sur le "deep fake"), et où même Leica semble succomber aux sirènes de la photo facile en s'intéressant aux développements que ces nouvelles technologies permettent tout en lorgnant de plus en plus vers le marché des smartphones, on peut se dire que Nicéphore Niepce est bien mort. Paix à son âme.
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
"+1" de la part de : Piga
SudPigalle
    Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1224
Depuis le 25 oct 2011
Conches en Ouche
J'ai lu différents articles sur Meero

Ce site ne s'adresse pas aux photographes professionnels et il le dit , il s'adresse à la masse des consommateurs d'images et à la multitude de "posteurs" d'images.

Son Job c'est mettre en relation ces deux mondes (voyagistes, éditeurs, ...) et consommateurs pour compléter pour un site , une revue, un livre ... la case photo vide qui manque. Ils livrent la photo retouchée , standardisée pour être immédiatement exploitée par le client.

Un modèle économique basé sur les grands volumes, d'où le besoin d'un grand nombre d'employés.

Bravo au patron qui a su lever ces sommes considérables.

Le métier de photographe n'est pas mis en danger plus qu'avec instagram ou autres plateformes .

Attendons la suite

JP
igemo
    Rep : Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Spécialiste
Messages : 1276
Depuis le 18 oct 2005
Paris
SudPigalle a écrit :
J'ai lu différents articles sur Meero

Ce site ne s'adresse pas aux photographes professionnels et il le dit , il s'adresse à la masse des consommateurs d'images et à la multitude de "posteurs" d'images.

Son Job c'est mettre en relation ces deux mondes (voyagistes, éditeurs, ...)

JP


Donc il accélère l'ubérisation du métier de photographe? Un amateur va pouvoir vendre son image 30Euros à un éditeur alors qu'un pro demanderait 10 fois plus?

C'est le principe même de l'ubérisation : on fait entrer de "nouveaux acteurs" dans un domaine (taxis ou photo) déstabilisant le fragile équilibre qui régnait dans ce domaine. Les 1ers vont être tout contents d'avoir une source annexe de revenus ("regarde chérie j'ai vendu une de nos photos de vacances en Thaïlande!!!") les autres vont être tout contents de payer bcp moins cher (une photo ou une course en taxi) que ce qu'ils payaient avant...
Et le petit malin qui fait entrer le loup dérégulateur dans la bergerie ramasse lui la grosse galette!

Rappel : à NY le prix de la licence de taxi a chuté drastiquement à cause de la concurrence déloyale d'Uber. Résultat? Des suicides de chauffeurs...
“A permanent political class is openly disdainful, dismissive, and defiant of the will of the people.”

George Washington? Non Donald Trump le 24/9/19!
tenmangu81
    Rep : Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1774
Depuis le 7 jan 2012
Paris
igemo a écrit :
SudPigalle a écrit :
J'ai lu différents articles sur Meero

Ce site ne s'adresse pas aux photographes professionnels et il le dit , il s'adresse à la masse des consommateurs d'images et à la multitude de "posteurs" d'images.

Son Job c'est mettre en relation ces deux mondes (voyagistes, éditeurs, ...)

JP


Donc il accélère l'ubérisation du métier de photographe? Un amateur va pouvoir vendre son image 30Euros à un éditeur alors qu'un pro demanderait 10 fois plus?

C'est le principe même de l'ubérisation : on fait entrer de "nouveaux acteurs" dans un domaine (taxis ou photo) déstabilisant le fragile équilibre qui régnait dans ce domaine. Les 1ers vont être tout contents d'avoir une source annexe de revenus ("regarde chérie j'ai vendu une de nos photos de vacances en Thaïlande!!!") les autres vont être tout contents de payer bcp moins cher (une photo ou une course en taxi) que ce qu'ils payaient avant...
Et le petit malin qui fait entrer le loup dérégulateur dans la bergerie ramasse lui la grosse galette!

Rappel : à NY le prix de la licence de taxi a chuté drastiquement à cause de la concurrence déloyale d'Uber. Résultat? Des suicides de chauffeurs...


+1
C'est exactement ça : l'ubérisation de la photo.
C'est pour cette raison que l'amateur que je suis ne participera jamais à ce type d'entreprise.
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
le nono
    Rep : Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 220
Depuis le 16 jan 2011
igemo a écrit :
Et le petit malin qui fait entrer le loup dérégulateur dans la bergerie ramasse lui la grosse galette!

Rappel : à NY le prix de la licence de taxi a chuté drastiquement à cause de la concurrence déloyale d'Uber. Résultat? Des suicides de chauffeurs...


«Gouverner la vie et les vivants vers de nouvelles conflictualités»

Telle est la conclusion d'un essai chez Gallimard*de Barbara Stiegler : «Il faut s'adapter» Sur un nouvel impératif politique.

*Un peu difficile à lire, mais très enrichissant.
Alesane
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 179
Depuis le 11 juil 2013
Beauvais
Bonjour,

Toutes les professions sont remises en cause aujourd'hui. Je ne pense pas que le métier de photographe appartienne au passé, je pense simplement que le photographe de demain ne travaillera plus comme celui d'hier. Et le photographe n'est pas le seul à être touché par cette vague. L'ubérisation des activités y participe, c'est certain, mais pas que.

J'habite à côté d'une ville de 60 mille habitants, où il n'y a plus eu de librairie pendant 1 an, une fois la dernière librairie existante fermée ! Seule la Maison de la presse a continué à vendre tant bien que mal quelques bouquins, jusqu'à ce que le Furet apparaisse dans un centre commercial. Quand j'allais au lycée (il y a bien longtemps) il y avait 6 librairies qui marchaient toutes très bien. La faute à Uber, non ! La faute à Amazon, à la fin oui, mais seulement à la fin. En réalité les modes de consommation changent, et surtout les goûts. Avant beaucoup de monde lisait, même chez ceux qui n'avaient pas un accès facile à la littérature et à la culture. Aujourd’hui, c'est JP Permaut et son JT du midi qui ont la cote, ou des étoiles filantes et peu lumineuses en quête de renommée fugace, merci pour ce moment...

Pour la photographie, c'est pareil. L'absence de culture généralisée fait qu'une photo prise au smartphone sur la plage et partagée sur les réseaux sociaux a mille fois plus de valeur que la Migrant Mother de Dorothea Lange. Qui aujourd'hui connait encore HCB, Doisneau, Ronis, Depardon, sans parler des américains ? Quasiment personne. Alors pourquoi faire faire par un photographe une photo qu'on fait mille fois mieux soi-même et gratos en plus ?

L'amazonite (néologisme revendiqué), l'ubérisation, les réseaux sociaux... ne sont que des mouvements qui profitent de nos propres faiblesses pour ouvrir des brèches et devenir indispensables. Ces mouvements sont facilités, volontairement ou non peu importe, par nos dirigeants. Parce qu'il est plus intéressant pour certains que nous achetions sur Amazon en fournissant un maximum de données sur ce que nous sommes et sur nos goûts, et nos opinions (l'achat d'un livre de Willy Ronis n'est-il pas quelque part un acte politique ?). Nous dérivons très sûrement vers un monde de médiocrité et d'a-culturation qui a cependant le grand avantage de libérer notre cerveau pour le rendre disponible aux pubs de Coca-Cola et consorts...

La culture participe au développement de l'intelligence. Notre société a donc un besoin impérieux et vital d'intelligence artificielle puisque sa propre intelligence ne repose plus sur rien. Alors laissons les autres consommer ce succédané d'intelligence et continuons à résister en vivant notre passion sans IA (ou AI si vous préférez) !
"+1" de la part de : arnaudL, Jc., kikiraider, thierry h
tenmangu81
    Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1774
Depuis le 7 jan 2012
Paris
J'abonde +++ ton analyse et ton opinion, Alesane.
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
Elmer
    Rep : Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 399
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
Généralisation du nivellement par le bas, qui s'étend progressivement...mais sûrement
Sylviea5
    Re: Le métier de photographe n’existe plus...
Membre des Amis
Messages : 475
Depuis le 5 fév 2017
Picardie
Le pire c’est que vous avez tous raison
FRISCO
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4095
Depuis le 20 nov 2008
CARRÉMENT À L'OUEST
Oui toutes ces paroles sont pleines de bon sens.
Je ne suis pas adepte du fatalisme mais je cela étant de ma propre expérience je pense que le métier de photographe dans la forme que nous la connaissons ne s’adressera plus qu’a une minorité.
Les photographes comme les entreprises ont leurs propres difficultés et combien d’entre elles ont à cœur malgré tout à entretenir leur collaborations.
Cela passe par beaucoup de compromis pour l’un comme pour l’autre.

Depuis pas mal d’années j’ai rencontré pour le boulot pas mal de photographes pro.
Nombreux campaient sur leurs vieilles habitudes face à de nouveau besoins et l’arrivée du numérique avec tout ce que ça apporte le bon et le mauvais. Cela ont disparus.
Les autres ceux qui ont compris qu’ils n’étaient pas les seuls en difficultés sont pour beaucoup encore là.
Ils résistent sont pour beaucoup satisfaits reconnaissant et nous aussi pour leur implications.

Très franchement la profession va devoir une nouvelle foi grandement s’adapter. Mais je pense que le vrais photographe ça il le sait et c’est dans ses gènes. Il ne sera pas le seul à devoir s’adapter.
Et dans le fatalisme que j’évoquais au début, je pense qu’il n’y a pas de lutte possible face à cette uberisation décrite plus haut.

Il faut maintenir le dialogue entre partenaires se faire confiance, s’engager et le principale marquer sa diffèrence avec ce flot de tout venant de réseaux sociaux amateurs. Apprendre en considération tout de même car beaucoup sont devenu pro.
LE PLANAR C'EST LE PANARD
kikiraider
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1861
Depuis le 12 oct 2014
on the road again from Lyon sud
FRISCO a écrit :
Oui toutes ces paroles sont pleines de bon sens.
Je ne suis pas adepte du fatalisme mais je cela étant de ma propre expérience je pense que le métier de photographe dans la forme que nous la connaissons ne s’adressera plus qu’a une minorité.
;.....
Les autres ceux qui ont compris qu’ils n’étaient pas les seuls en difficultés sont pour beaucoup encore là.
Ils résistent sont pour beaucoup satisfaits reconnaissant et nous aussi pour leur implications.
....o.

Tu peux développer car je n’ai pas compris à quoi tu fais référence ?
Christian

Retourner vers Livres, sites, expositions et événements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités