DMR ou D200

Chabada
    DMR ou D200
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6361
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
Juste dire que le D200 produit un fichier raw + jpeg en même temps, en fine, high fine ou basic.
:wink:
J'aimerais bien comparer :D
A+

[Note de l'administrateur : ce message faisait suite au fil DMR impressions et expériences mais s'éloignait du sujet, il a été déplacé ici]
pascal_meheut
Vieux briscard
Messages : 3620
Depuis le 9 fév 2005
Ca n'est pas si facile de comparer 2 boitiers comme le faisait remarquer risbly. J'ai pris en main le D200 en même temps que mon DMR pendant 1h ou 2 récemment et à la fin, j'ai choisi de ne pas comparer les images : trop artificiel.
Ce que je veux dire, c'est que le D200 donnera de très bons résultats sans aucun doute mais que pour se faire une idée valide, il faudrait l'utiliser pendant pas mal de temps, apprendre à en tirer le meilleur ou presque.
Après tout, j'ai mis plusieurs semaines pour apprécier pleinement la qualité d'image du DMR. En comparaison froide, côte à côte, il semblait meilleur que mon 350D mais pas tant que ca. A l'usage, c'est une tout autre histoire et je vais revendre le Canon.

Tout ca pour dire que le D200 est agréable, bien foutu, avec beaucoup trop de boutons et une ergonomie pas intuitive du tout comparé au DMR mais vivable.
Avec un 17-55/2.8, ca fait un boitier qui donne l'impression d'être solide et bien construit mais le poids et l'encombrement grimpent en flêche. Avec les zooms moins ouverts, ca va mais il faut aimer ce genre d'optiques.

Le problème, c'est qu'à un moment, j'ai fait une photo avec le DMR et le 35/2 et le viseur était lumineux et contrasté, pas encombré pas des points lumineux clignotants ou un indicateur de charge de batterie. La MAP s'est faite très facilement et le plan de netteté était évident. Bref, je n'achèterai pas de D200 parce que sinon, il subira le même sort que d'autres boitiers : je m'en servirai pendant 6 mois/1 an et puis je me lasserai de ses défauts.
Ceci dit, si jje n'avais pas des optiques R ou si j'avais besoin d'un AF ou si je n'avais pas pu acheter le DMR, je prendrais sans doute un D200 (ou un 5D dont je préfère le viseur)
jeb
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1264
Depuis le 10 nov 2004
Suisse
Enfin on lit quelque chose de vraiment sensé : pascal choisit de ne pas comparer en deux coups de cuiller à pot sur la base d'une expérience de quelques heures. On ne saurait mieux dire. Les comparatifs dont nous abreuvent les journaux spécialisés vont finalement à fin contraire: plus on en apprend, moins on peut savoir, véritablement, ce qu'il faut choisir.
Merci donc à pascal de son objectivité prudente.
jeb
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1264
Depuis le 10 nov 2004
Suisse
A part ça, il se trouve que j'ai un D200. Si ça intéresse le forum de voir des fichiers natifs pour se faire une idée avec le DMR, je veux bien en faire, et les poster quelque part, mais ce sera gros, forcément.
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 242
Depuis le 20 juil 2003
Paris
jeb a écrit :
Enfin on lit quelque chose de vraiment sensé : pascal choisit de ne pas comparer en deux coups de cuiller à pot sur la base d'une expérience de quelques heures. On ne saurait mieux dire. Les comparatifs dont nous abreuvent les journaux spécialisés vont finalement à fin contraire: plus on en apprend, moins on peut savoir, véritablement, ce qu'il faut choisir.
Merci donc à pascal de son objectivité prudente.


C'est tout à fait vrai!
Et c'est ce que je voulais exprimer dans le sujet "DMR impressions et expérience"...

Il ne faut pas se fier à des remarques Hative avec le numérique, j'ai par exemple vu de superbes tirages N/B en papier Baryté au format 30X40, réalisés par Joan Fontcuberta dans un sujet intitulé " Miracles " et qu'il a réalisés avec un Nikon 5900!!!!

Si l'on sait se servir de son matériel on peut vraiment faire de belles choses et ce avec tout type de boitiers.
Le prix ne change rien à l'affaire... Enfin, pour le banquier, si!

Et pour finir, juste une remarque, avec le numérique on a retrouvé la planéité des plaques d'autrefois, chose que l'on avait perdu avec le film, et ce quelque soit la qualité du presse film...
Pierre
Vieux briscard
Messages : 3355
Depuis le 26 fév 2004
mais si on compare, il y a aussi les optiques qui rentre en ligne de compte...
Cela fait partie des choses qui me gènent en numérique : les fabriquants (en dépit de la tentaive bague K de pentax) nous ont habitués à être tenu par une marque au niveau boitiers et objectifs, alors que l'on pourrait préférer le boitier d'une marque et l'objectif d'un autre...désormais on est aussi tenu par le capteur ! comme si dans mon boitier je ne pouvais charger qu'une seule marque de pellicules !
on compare un boitier + une optique + un capteur + un système logiciel ensemble...je ne sais trop les conclusions que l'on peut en tirer...
je vois encore au moins un avantage à leica dans ce cas : d'aprés les retours d'expériences il semble que leica ait adapté son capteur à ses objectifs, alors que j'ai cru comprendre qu'au sein d'autres marques cela variait aussi en fonction de chaque boitier....
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6361
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
Pierre a écrit :
mais si on compare, il y a aussi les optiques qui rentre en ligne de compte...
Cela fait partie des choses qui me gènent en numérique : les fabriquants (en dépit de la tentaive bague K de pentax) nous ont habitués à être tenu par une marque au niveau boitiers et objectifs, alors que l'on pourrait préférer le boitier d'une marque et l'objectif d'un autre...désormais on est aussi tenu par le capteur ! comme si dans mon boitier je ne pouvais charger qu'une seule marque de pellicules !
on compare un boitier + une optique + un capteur + un système logiciel ensemble...je ne sais trop les conclusions que l'on peut en tirer...
je vois encore au moins un avantage à leica dans ce cas : d'aprés les retours d'expériences il semble que leica ait adapté son capteur à ses objectifs, alors que j'ai cru comprendre qu'au sein d'autres marques cela variait aussi en fonction de chaque boitier....


Zeiss fait maintenant des optiques à monture F, on n'a pas fini dans parler, les déclinaisons vont devenir infinies, mais heureusement grâce à notre staff de testeurs pro, semi pro et amateurs éclairés, ça va débrousailler.
Le tout sous l'oeil amusé de son excellence :lol: :lol:
jrgeoffrion
Avatar de l’utilisateur
Messages : 5
Depuis le 16 fév 2006
Chicago
citation :
J'aimerais bien comparer


Avant mon DMR, je possedais deux D2x et avant, deux 1Ds Mark II. Le D2x (et D200) est terriblement different comme philosophie du DMR.

Voici quelque difference:

- DMR sauve les fichier RAW en 16-bit tandis que le D200 en 12-bit;
- DR du DMR est beaucoup plus haut que celui du D200;
- DMR est "lent" en mode moteur;
- Les optiques Nikon ne sont pas a la hauteur de Leica (j'avais le 10.5mm, 17-55mm, 50mm, 70-200mm VR, et 85mm f/1.4) -- surtut a pleine ouverture jusqu'a environ deux stops plus ferme (i.e. un objectif typique Nikon f/2 est visiblement mieux a f/4 meme f/5.6).
- DMR ne fait pas de flash TTL (le systeme flash du D200 est incomparable);
- DMR n'a pas de filtre "anti-aliasing" -- les pixels ont donc BEAUCOUP plus de pique.
- Les couleurs de Nikon sont tres, tres belles avec Nikon Capture.
Jean-René Geoffrion
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 242
Depuis le 20 juil 2003
Paris
jrgeoffrion a écrit :
citation :
J'aimerais bien comparer


Avant mon DMR, je possedais deux D2x et avant, deux 1Ds Mark II. Le D2x (et D200) est terriblement different comme philosophie du DMR.



Merci pour ce témoignage, je vois que vous avez fait le même chemin que moi en prenant le DMR à la place du Canon.

C'est intéressant de faire savoir que des pros font le chemin vers Leica, après une expérience dans d'autres marques...

Plus je me sers de mon DMR et plus je l'apprécie, et lorsque je reprends le 5D pour un travail précis, je suis assez triste de devoir réfléchir pour utiliser les commandes de l'appareil!

Avec le Leica je travaille plus intuitivement et donc mieux.
Les Canon sont de bons outils mais il faut sans cesse se gratter la tête pour trouver l' endroit ou régler les paramètres, relever le miroir par exemple...

Par ailleurs j'aimerais connaître votre méthode de conversion en N/B????
Si vous le voulez bien...
Pour ma part j'utilise Live Picture depuis très longtemps et bien que ce soft ne soit plus vendu ni développé, je l'aime beaucoup.
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6361
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
Le D200 possède une multitude de réglage avant shoot.
N&B, sat réglable etc un mini photoshop, :shock:
Toi qui connait sur le bout des doigts Toshop, je suis étonné que tu n'utilises pas le mélangeur de couche et monochrome par esemple :?: :!:
Peut-être une remarque naïve(J'ai converti 3 fichiers en tout en NB).
Tes remarques m'intéressent.
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 242
Depuis le 20 juil 2003
Paris
chabada a écrit :
Le D200 possède une multitude de réglage avant shoot.
N&B, sat réglable etc un mini photoshop, :shock:
Toi qui connait sur le bout des doigts Toshop, je suis étonné que tu n'utilises pas le mélangeur de couche et monochrome par esemple :?: :!:


Le mélangeur de couches est un minimum pour obtenir des résultats qui ne vont pas altérer les infos lors de la conversion en N/B...

Mais c'est par tatonements que l'on obtient de bons résultats...
Et je n'aime pas les tatonements!
Avec Live Picture je ne fais que valider l'option dans un menu, et c'est presque parfait!!!

Et le "Mini Photoshop"... A ma connaissance le seul boitier qui faisait de bons N/B directement c'était le Fuji S2 S3.
Mais peut être que Nikon le fait bien aussi...
Les fichiers Raw sont en couleurs de toute façon, et ce n'est qu'un post traitement logiciel, sauf pour le Jpg bien entendu.

Pour les incondionnels de Live Picture il existe un Groupe:
http://www.livepicturegroup.com/

Avec Live Picture j'ai traité des images argentiques comme les tirages réalisées sous l'agrandisseur, une fois tirées les résultats sont impressionnants
Laurent A
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1751
Depuis le 19 mars 2004
Val d'Oise
risbly a écrit :
Par ailleurs j'aimerais connaître votre méthode de conversion en N/B????
Si vous le voulez bien...
Pour ma part j'utilise Live Picture depuis très longtemps et bien que ce soft ne soit plus vendu ni développé, je l'aime beaucoup.

Même si le passage de 12bits à 16bits par couche a déjà un intérêt en couleur, j'imagine qu'au moment du passage en N&B les progrès dans la qualité des dégradés de gris doivent être énormes...
risbly
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 242
Depuis le 20 juil 2003
Paris
Laurent A a écrit :
Même si le passage de 12bits à 16bits par couche a déjà un intérêt en couleur, j'imagine qu'au moment du passage en N&B les progrès dans la qualité des dégradés de gris doivent être énormes...


Bien!!!
C'est exactemenbt ça.
D'ailleurs j'ai oublié de mentionner que Live Picture travaille en 48 bits de manière native!!!!!!!!!
Laurent A
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1751
Depuis le 19 mars 2004
Val d'Oise
Pour rebondir sur les différences entre le DMR et les meilleurs numériques japonais...
J'ai lu un article qui parlait de PDC en numérique et de rendu des flous. Il expliquait que le (médiocre) rendu des flous en numérique était du à l'action consécutive (et opposée) du filtre anti-moiré (qui entraîne une perte de définition) et de l'accentuation que cela impose...
Le DMR étant dépourvu de filtre anti-moiré, on peut imaginer que l'image est naturellement plus piquée et qu'il est moins nécessaire d'accentuer, d'où un bien meilleur rendu des flous...
Est-ce ce que vous avez constaté ?
PaulD
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 394
Depuis le 12 sep 2005
Llivia
C'est absolument vrai et avéré : la première chose qui saute à la figure c'est bien le délicieux "bokeh" que le DMR est capable de restituer.

J'ai également et rapidement constaté que l'accentuation obligatoire chez les fichiers de la concurrences n'a pas de raison d'être sur le brut de capteur : il arrive même parfois, en essayant la chose sur les fichiers DMR, de dénaturer le micro contraste de nos chères(!) optiques.
En résumé, on reconnait les fichiers 35mm Leica digital pour peu que le spectateur ait un peu l'habitude de brasser des images d'origines différentes. (couleur et dynamique, si l'expo est bonne, sont bien différentes (en bien !)).
amateurs worry about the equipment, professionals about the light...
Suivante

Retourner vers Leica R : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité