Cherche un rédacteur pour un projet photo

Règles du forum "Travaux des summiluxiens" :
Avez-vous un travail qui vous tient à cœur et dont vous voulez faire part, comme une exposition, ou une publication ? :content:
Souhaitez-vous proposer vos photographies à la vente ? Présentez-les ici.
iblossom
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
Bonjour!
Je poste une annonce qui surprendra plus d'un entre vous.

Je travaille sur deux projets photographiques: premier sur les victimes de l'Agent orange dans le Vietnam d'aujourd'hui, le deuxième porte sur les enfants handicapés, toujours au Vietnam. C'est un projet bénévole, il est réalisé en partenariat avec deux associations françaises qui aident ces personnes handicapés. Grâce à ces associations, j'ai pu accéder aux différents centres crées pour ces enfants et adultes handicapés. Le projet sera présenté à l'Assemblée nationale et à d'autres organismes y compris la presse en vue d'exposition et la collecte des fonds pour les associations.

Ayant beaucoup de mal avec la plume, je chercherais une personne bénévole qui serait intéressée à faire 2-3 textes sur ces deux projets. J'ai tous les éléments, en tête ou disponibles en liens.

Voici quelques images du projet.

Cordialement,
Nikita Erphène

P.S. Avis aux modérateurs: si mon annonce n'est pas au bon endroit, merci de la déplacer. Ne la fermez pas, svp! :non:


































Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392
"+1" de la part de : Chabada, José, MITCHEL
José
    Sans titre
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 56
Depuis le 6 oct 2014
Esparros
Images très fortes, qui expriment une réalité qui voudrait s'oublier.
iblossom
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
Merci.
Sans rentrer dans le pathos, il faut dire que beaucoup de ces enfants souffrent énormément parce qu'ils se rendent compte de leur handicap. Certains sont rejetés même par leurs familles. C'est très dur à voir.
Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392
MITCHEL
    Bonjour
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4798
Depuis le 18 juin 2011
Conflans st Honorine
Houla!! ça pique les yeux, je suis déjà pas un adepte des zoos ,mais voir un enfant en cage c'est pire que tout.
Sujet très difficile, je ne sais pas trop comment je l'aurais abordé . Sans doute je n'aurais pas mélanger couleur/n&b il faut choisir. La manière frontale et coup de fouet comme sur la 5 ,ou plus suggestive telle que sur la 7 pas facile tout ca.
Bonne continuation pour la suite et merci pour le partage.
iblossom
    Rep : Bonjour
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
[quote="MITCHEL a écrit :"]Houla!! ça pique les yeux, je suis déjà pas un adepte des zoos ,mais voir un enfant en cage c'est pire que tout.
Sujet très difficile, je ne sais pas trop comment je l'aurais abordé . Sans doute je n'aurais pas mélanger couleur/n&b il faut choisir. La manière frontale et coup de fouet comme sur la 5 ,ou plus suggestive telle que sur la 7 pas facile tout ca.
Bonne continuation pour la suite et merci pour le partage.[/quote]

Merci pour les commentaires.

En effet, le sujet est difficile. Par moments, je me demandais comment photographier ces enfants.
Certains d'eux passent leur journée, pour ne pas dire, leur vie d'enfant au sol, d'autres en cage - parce qu'ils sont dangereux pour d'autres enfants.

La manière frontale est dûe à ma façon de photographier: je me mets toujours au niveau des personnes photographiées.
Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392
iblossom
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
Merci à toutes mes personnes qui ont répondu à cette annonce!!
Je remercie particulièrement deux personnes (qui ont souhaité de garder l'anonymat) pour m'avoir aidé à faire les textes de présentation pour ces deux projets.

:applaudir:
:vivesummilux:
Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392
telemetrix
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 2484
Depuis le 3 nov 2010
costarmorique
Je découvre.
Les images sont fortes et "remuent"
Dans la lignée de celles faites par Depardon et publiées dans son ouvrage "Silence rompu"
C'est bien qu'elles soient accompagnées d'un texte.
Jacques.
Robert
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 12230
Depuis le 21 déc 2006
Ile de France
telemetrix a écrit :
Je découvre.
Les images sont fortes et "remuent"
Dans la lignée de celles faites par Depardon et publiées dans son ouvrage "Silence rompu"
C'est bien qu'elles soient accompagnées d'un texte.


+1
iblossom
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
Voici deux textes (dans deux messages distinctes) sur l'Agent orange et Handicap.

Agent orange : un éco-génocide rémanent exemplaire

L’homme, une menace pour son environnement ?
L’activité humaine interagit avec l’environnement depuis l’aube de l’humanité et l’apparition de maladies liées à l’impact de l’homme sur son environnement n’est pas récente. Cependant, le XX° siècle aura marqué un tournant avec de multiples guerres, le développement de l’industrie chimique et l’explosion de la démographie avec une aggravation rapide des menaces environnementales durables.

Certaines catastrophes (Bhopal, Seveso, Golfe du Mexique, etc.) ont eu le mérite d’attirer l’attention sur des accidents industriels aigus, mais bien peu d’attention a été portée aux effets durables des pollutions, volontaires ou non, témoignant d’une certaine inertie collective de l’humanité face à son destin.

Les herbicides comme arme de guerre : un danger rémanent
Entre 1961 et 1971, l’utilisation de l’agent orange, contenant deux herbicides mélangés dont le TCDD : tetrachlorodibenzo-p-dioxine) pendant la guerre du Vietnam au cours de l’opération baptisée initialement Hadès, le maître des enfers, a eu des conséquences aigües, effet défoliant sur 20 % des forêts du Vietnam, mais aussi des conséquences à long terme qui se font encore sentir aujourd’hui.

Des chiffres
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 3 735 jours d’épandage ont dispersé 83 millions de litres contenant de la Dioxine sur 16 797 km2 (10 % de la superficie du Vietnam) en touchant directement plus de 3 000 villages. L’agent orange est à l’origine de 33 maladies dont de nombreux cancers et des malformations diverses. Le nombre de personnes concernées serait de 2,1 à 4,8 millions, avec 400 000 morts et 500 000 enfants handicapés. La contamination a aussi concerné les civils et les militaires occidentaux présents sur le terrain.

Demi-vie et rémanence
La demi-vie, temps mis par un produit pour perdre la moitié de son activité, est de 10 à 20 ans selon la nature des sols. Chez l’homme, il est stocké dans les graisses comme le DDT. Quelques nanogrammmes, un nanogramme = un milliardième de gramme, suffisent à provoquer des malformations graves. Chaque jour de nouvelles personnes sont contaminées par les résidus rémanents dans les sols et/ou la concentration dans les différentes chaînes alimentaires.

Indemnisation très sélective
Des actions ont été intentées contre les fabricants dont Mosanto et Dow Chemical, avec des compensations attribuées aux vétérans en l’échange de l’abandon des poursuites.
La question des indemnisations des populations victimes de l’agent orange (Vietnam, Cambodge, Laos) reste entière.
Mme Tran To Nga, française, poursuit son action juridique (TGI d’Evry), Bayer repreneur de Monsanto n’étant pas exempté des suites de responsabilité.

Actions de terrain
Il faut aussi financer les institutions spécialisées qui doivent prendre en charge les adultes affectés et les nouveaux nés atteints de malformations graves. Ainsi, le Village de l’Amitié à Van Canh est reconnu au Vietnam comme un des exemples pour le traitement, la formation professionnelle des enfants qui ont subi les effets de l’Agent orange - Dioxine et pour l’aide apportée à leurs familles. 
L’association française Orange DiHoxyn développe un programme humanitaire destiné à financer des opérations chirurgicales et l’achat de matériel médical pour les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange. Le but est d’améliorer leur autonomie et de favoriser leur insertion dans la société. Depuis sa création en 2008, une centaine d’opérations ont été financées. Elles ont eu lieu à Ho Chi Minh Ville et à Can Tho, faites par des équipes des chirurgiens vietnamiens.

Nul n’est à l’abri
Plus proche de nous, l’affaire du Glyphosate est un exemple qui montre que la lenteur des prises de décision aura des conséquences à long terme dont la gravité ne peut plus être méconnue.
La disparition de certaines espèces, animaux et insectes, préfigure-t-elle celle de l’espèce humaine ?
Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392
iblossom
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 464
Depuis le 23 nov 2009
Paris
Handicap

Au Vietnam, le sourire est sur le pas de la porte. Une porte toujours ouverte à accueillir le visiteur, le touriste, l'étranger. Mais il y a aussi des portes toujours fermées, sur d'autres sourires, qu'on cache comme ces blessures de guerre, qu'on exprime malgré la douleur.
Osons pousser ces portes. Osons affronter ces vies brisées avant même d'exister. Oser... c'est ce que j'ai fait, pendant quelques jours, partager le quotidien de ces souffrants, de ces soignants.

Pour eux, la guerre est loin ; elle fait juste partie de leur histoire, de leur fierté. Leurs aïeux ont vaincu la grande puissance colonisatrice. Même si celle-ci leur a laissé un souvenir tenace, un poison rampant, la dioxine de sinistre réputation, l'anodin herbicide déversé sur les cultures au vingtième siècle, mais aussi le redoutable poison qui gangrène les terres cultivables, les rivières paisibles, les corps meurtris.

10 ans, c'est le temps qu'ont duré les déversements de l'« agent Orange » sur le Vietnam. Des siècles, c'est le temps que dureront les séquelles. Même si, aujourd'hui, la lutte d'experts scientifiques de tous horizons continue toujours à débattre du lien entre défoliant et handicap, il faut affronter cette réalité de cancers en nombre exponentiel, de handicaps en concentration à nulle autre pareille.

Près de 100 millions de litres d'un défoliant, pour combien de millions de Vietnamiens, toutes générations confondues, victimes de troubles physiques et/ou mentaux ? Près de 5 millions de victimes directes, mais combien de victimes indirectes ? Dommages collatéraux d'une guerre horrible ? Qui ira dire cela à ces enfants, pantins désarticulés et chétifs, qui croient pourtant que le monde est sourire ?

La dioxine, poison rampant, poison présent, continue de tuer, lentement, comme un gène que l'on transmet de génération en génération. Au delà même du Vietnam, combien de vétérans US, combien de terres de pays voisins tels le Laos, la Corée du Sud, le Japon, et même plus lointains comme les Philippines ou la Nouvelle Zélande, continuent de payer un lourd tribut à ce « simple herbicide » ?

Si les premières estimations fixent un coût de dépollution des seules terres vietnamiennes à 300 millions d'euros, nul ne pourra jamais calculer le montant d'un dol physique. Les corps meurtris d'incompréhension de ces enfants subissent un préjudice inestimable, celui d'une vie gâchée que, pourtant, ils veulent continuer de mener avec ce sourire enfantin, fait d'innocence et d'espoir.

« Tu peux changer quelque chose » lit-on sur le site du Village de l'Amitié. Alors, vous, moi, nous, changeons non pas quelque chose seulement, mais tout. Mettons des actes sur les mots. Soyons éco-responsables avec le passé, également. Soyons éco-responsables, pour le futur, évidement. Ne nous contentons pas de donner quelques sommes de ci de là, pour se donner bonne conscience, et oublier que la dioxine a tué et tuera.

Agissez. Agissons.
Vends tirages argentiques
viewtopic.php?f=35&t=91392

Retourner vers Travaux des summiluxiens

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité