Aimez-vous la montagne ? Retour à la montagne

Paradoxal
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7237
Depuis le 12 fév 2006
Belgique
Je vais poursuivre avec ce fil et quelques vues datant déjà. Elles concernent l’Oisans, terrain de jeu de Marielle qui ne m’en voudra pas, j’espère, de piétiner ainsi ses plates-bandes ! Et aussi des excuses à Nathalie de nous transporter des Alpes en Oisans.
Un des grands classiques de la région est d’atteindre via Ailefroide et le Pré de Madame Carles, le Glacier Blanc puis le refuge Caron et de là, soit le Dôme de neige soit la Barre des Ecrins.
Le Dôme étant à un peu plus de 4000 m et la Barre une centaine de mètres plus haut. Il ne faut pas être un alpiniste de 1e force pour cette course car la difficulté technique n'est pas grande. Par contre, il est recommandé de prendre un guide de haute montagne (au Bureau des Guides d'Ailefroide) car les crevasses sur le Glacier Blanc sont nombreuses et seule une personne très avertie peut les percevoir.
La marche d’approche est assez longue et doit se faire en plein soleil si on l’entreprend l’après-midi.
Ici, on voit très bien la vallée glacière en forme de U et le Pré de Mme Carles au pied de la pente.



Après une longue montée, on aperçoit enfin le Refuge du Glacier Blanc et le glacier lui-même. Celui-ci recule constamment et on se demande ce que va devenir ce site à court terme quand on voit à quelle vitesse il fond.



Et enfin, après avoir remonté vers l’amont du glacier on aperçoit le refuge où l’on va passer la nuit (en haut à droite dans les rochers) ainsi que le but de la course du lendemain : le Dôme et la Barre. Mais ça ce sera pour une autre parution, scan de dias oblige.



M2, Cron 50, Plus-X
Paradoxal
Coignet
Avatar de l’utilisateur
agent technique
Messages : 14871
Depuis le 5 nov 2003
75001
J'ai des photos du début du siècle (l'autre siècle, photos de mon grand-père) où l'on voit la langue du glacier blanc descendant vers le Pré de Mme Carle.
Certains lieux sont particulièrement impressionnants de ce point de vue du recul glaciaire ; et en effet, montrer ce site de l'Oisans est un bon rebondissement par rapport à la photo de Nathalie sur laquelle on voit le recul phénoménal de la Mer de Glace.

Il est des récits photographiques qu'il est bon de voir plusieurs fois.
La promenade offerte par Nathalie possède une texture particulière ; on y retrouve l'ambiance des gravures de montagne du XIXe siècle.
jeb
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1264
Depuis le 10 nov 2004
Suisse
Nathalie: toujours cette maîtrise du cadrage subtil, ce goût pour les échos, c'est le cas de dire, entre les formes et les masses! Bravo! Passionnant de comparer tes photos à celles de l'album des Gay-Coutet! Terrible, le recul du glacier…
Ma préférée: la dernière, même si elle est quelque peu brûlée. Suffira de la tirer et de scanner à plat. Ça valait la peine de grimper jusque là-haut pour figurer sur une de tes photos! Richard, qui menait la cordée, sera sans doute du même avis, pas vrai?

Paradoxal: superbe aussi, tout à fait dans la même optique que Nathalie. Vous rendez tous les deux hommage à la montagne et à leurs arpenteurs/euses passionné(e)s, avec une mise en proportion qui fait sentir très bien l'espèce d'effroi qui émane de ces lieux sublimes et épouvantables.
Invité
Merci ! J'ai hâte effectivement de passer au tirage pour redresser la chapelle et tempérer la lumière...
Frison-Roche... Premier guide non chamoniard à être admis dans le Saint des Saints, à la compagnie des guides. Et à qui rend-il lui-même hommage, en s'installant définitivement à Chamonix et en baptisant son chalet, Derborence ?... A Ramuz. Avec lequel il partage ce talent pour décrire la montagne et ses occupants - hommes, bêtes, esprits, avec un soin de la langue, une économie de mots, tout un vocable paysan voué à l'extinction.

Paradoxal, Coignet : très belles suites (Laurent, ta grande crevasse avait bien sa place ici ; tome 2 !) - et une bonne idée. Un tour des massifs ?... :wink:
Coignet
Avatar de l’utilisateur
agent technique
Messages : 14871
Depuis le 5 nov 2003
75001
Nathalie : j'espère vous proposer une belle série sur le glacier de l'Homme, le Tabuchet, le passage Sélé-Pilatte-Glacier noir, cet été. En couleur ? En noir ? On verra… Vous ne les aurez que si elles sont bonnes…
Eric Bascoul
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 18598
Depuis le 11 mai 2004
Paris
Nathalie a écrit :
...J'ai hâte effectivement de passer au tirage pour ... tempérer la lumière...


juste pour rigoler :wink:
et tempérer la lumière en numéric :D


en tout cas,
vraiment belle série, :content:
avec certains cadrages vraiment remarquables :D
toute une ambiance, on nage en plein dans l'aventure :D
celles qui, a mon sens se détachent du lot,
1 3 6 7 8 10 ( :applaudir: celle que je préfère)


j'aime beaucoup aussi les images de Paradoxal :D
dealer de matériel Leica :leica: etc - préparation d'originaux postproduction raw scan - quelques photos sur ce lien
Filament
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14768
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Un grand merci à Nathalie et Paradoxal pour ces superbes paysages. :D
Paradoxal
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7237
Depuis le 12 fév 2006
Belgique
Coignet a écrit :
le passage Sélé-Pilatte-Glacier noir, cet été.


Laurent, au départ de La Bérarde? Souvenirs, souvenirs!!
Le glacier de La Pilatte, quelle splendeur.
Et le Glacier Noir qui auparavant rejoignait la Glacier Blanc dont je parlais!
J'attends tes images avec impatience.
Amicalement,
Paradoxal
Coignet
Avatar de l’utilisateur
agent technique
Messages : 14871
Depuis le 5 nov 2003
75001
Hé oui, départ de La Bérarde !
Il reste quelque chose d'émouvant, à la jonction des glaciers Blanc et Noir : la rivière bicolore sur plusieurs centaines de mètres !

Pour ceux qui ne connaissent pas : le glacier Noir est enfoui sous des éboulis, et charrie autant de pierre que de glace ; l'eau de fonte qui en sort est grise ; en revanche, l'eau qui sort du glacier Blanc est de cette couleur un peu bleutée des eaux de fonte de glacier : lorsque les deux cours d'eau se rejoignent, il faut une distance importante avant que les couleurs se mélangent, et la rivière est bicolore ! Quelqu'un a-t-il une photo ?

Le Pré de Mme Carle est au lieu de confluence des deux cours, et autrefois, des deux glaciers. Les alpinistes d'il y a 70 ans s'y reposaient avant d'engager la montée sur les langues des glaciers. Maintenant, il faut quelques heures avant de retrouver le glacier Blanc qui a reculé au-dessus de son verrou.
jipi
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 466
Depuis le 31 oct 2004
haute-savoie
Très beau nathalie.
Et oui ça fond dure, les prévisions les plus pessimistes, nous racontent que la langue terminale de cette mer sans poisson se trouvera dans le virage au fond de la 1 dans 50 ans. ils parlent déjà de prolonger le petit train.
Au début du siècle le glacier des bois (son premier noms, pas très touristique) arrivait au niveau de la buvette, et les paysans de chamounix faisaient traverser les vaches avec des chaussettes afin d'éviter les zipèttes pour aller pètre l'herbe bien grasse des alpages de la rive droite.
Quand Verte veut, Mont-Blanc ne peut.
Jean-Sébastien (Focus16)
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1267
Depuis le 28 avr 2004
Montréal
Magnifiques paysages très bien cadrés. Enfant, j'y ai passé plusieurs vacance d'été. J'ai même eu droit à un sauvetage en montagne après une petite chute.
Paradoxal
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7237
Depuis le 12 fév 2006
Belgique
Coignet a écrit :
Pour ceux qui ne connaissent pas : le glacier Noir est enfoui sous des éboulis.... Quelqu'un a-t-il une photo ?


Voici donc le Glacier Noir. On devine sa langue complètement enfouie sous la caillasse tout comme le restant du glacier. Sur cette photo, on ne voit quasi pas le torrent qui en sort.
Nous nous dirigeons vers le verrou du Glacier Blanc qui se trouve beaucoup plus haut, vers la droite.



M2, Cron 50, Plus-X
Paradoxal
marielle
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2825
Depuis le 4 juin 2004
Paris
Superbe, Nathalie !
En particulier celle tempérée par Dido !
Je me souviens d'une promenade vers le refuge du Glacier Blanc, il y a 5 ans, accompagnée de 2 fillettes de 8 ans. Le chemin depuis le Pré de Mme Carle était un véritable boulevard, et je rêvais d'aller plus haut, de chausser les crampons à l'assaut du Dôme des Ecrins pour vivre ce que tu nous montres si bien : la grande Nature, et l'homme tout petit, si fragile (comme jeb :lol: ...). Maintenant, les fillettes m'ont dépassée en taille, et sans doute en énergie. Je ferais volontiers un peu d'alpinisme photographique avec elles - personnellement, je rêve de faire le tour du massif des Ecrins, sac au dos, Leica en bandoullière et nuits en refuge !
Vivement le mois d'août !
jipi
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 466
Depuis le 31 oct 2004
haute-savoie
Argh!! bien tempéré dido.
Les alpinistes que l'on voit, parcourent l'arête des cosmiques. Course classique mais dont on se lasse pas. Les protogines de granit ont une couleur fauve, sur la neige et la glace c'est magnifique. A consommer également après la tempête d'ouest le granit se recouvre alors d'un manteau de glace, magnifique.
Quand Verte veut, Mont-Blanc ne peut.
Invité
Moi qui ai toujours rêvé d'apprendre le clavier bien tempéré... :wink:
Merci à tous. Dernière photo de Paradoxal à la hauteur de cet extrait du Journal de Ramuz : "J'étreindrai la langue et, la terrassant, lui ferai rendre gorge et jusqu'à son dernier secret, et jusqu'à ses richesses profondes, afin qu'elle me découvre son intérieur et qu'elle m'obéisse et me suive rampante, par la crainte, et parce que je l'ai connue et intimement fouillée. Alors, m'obéissant, tout me sera donné, le ciel, la mer, et les espaces de la terre - et tout le coeur de l'homme" (déc. 1904).
Voilà - c'était la photo du mois de décembre, la douzième, celle qui faisait défaut...
PrécédenteSuivante

Retourner vers Paysages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités