Les Leica III : comment s'y retrouver?

ludoyama
    Les Leica III : comment s'y retrouver?
Messages : 14
Depuis le 7 oct 2005
Taiwan
Bonjour a tous,

Je vous lis depuis quelques temps, puis je me suis inscris, et voila mon premier email. Je me dois donc de me presenter:
Ludovic, je travaille a Taiwan, j'ai un M7 et je pense ... un IIIf. Mais pour ce dernier, et c'est le sujet de mon email, j'aurais besoin de votre aide.

Comment differencier les III?

Quel est le pedigre du mien, en photo ici:



Je dois ajouter que ce forum est particulerement:
sympa (les acteurs le sont)
bien organise (les rubriques sont bien pensees)
superieur a de nombreux autres forums anglosaxons

A bientot

Ludo, de Taiwan
gautier
Avatar de l’utilisateur
Administrateur
Messages : 12979
Depuis le 21 mai 2003
Toulouse
Il faut visiter l'ensemble du site summilux.net et découvrir la base de données des numéros de série. Elle est ici. Le boîtier n° 467978 est un Leica IIIc de 1949. CQFD.
Jean
    Généalogie des III
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2006
Depuis le 17 août 2003
Bordeaux
La famille des Leica III est grande et a commencé en 1933 par le III.
Devenu IIIa avec l'apparition du 1/1000 ème, ce dernier donnera naissance au IIIb qui sera doté d'un oculaire de visée englobant le viseur télémétrique.
Puis en 1940 apparaitra le IIIc, qui se différenciera des autres par un capot supérieur fait d'un seul bloc de laiton embouti. La commande de loupe de visée migrera alors autour du bobineau de réenroulement du film terminé.

Enfin la synchronisation pour flash amènera le IIIc à devenir IIIf en 1950, dernier des Leicas dits à vis, abstraction faite du IIIg dont la silhouette rappelle certes le IIIf, mais matinée de M.

Pour l'anecdote il y a eu un IIId sorti en 1939, qui n'est autre qu'un IIIc muni d'un retardateur identique à celui équipant le IIIf. A peine plus de 400 ont été fabriqués. C'est dire leur rareté.

Ceci étant un schéma rapide de cette branche de l'arbre généalogique Leica, mais suffisant pour rapidement situer ces différents boîtiers.

D'autres détails les différencient mais nous rentrons alors dans le domaine des collectionneurs.

Et ceci est une autre histoire.
_________________
Jean
ludoyama
Messages : 14
Depuis le 7 oct 2005
Taiwan
Jean et gautier,

Merci pour vos reponses. La base de donnee Leica, voila une rubrique pratique que je connaissais pas. Elle m'a indiquee que l'objectif (n. 668706) est un Leica Summitar 1:2/50 mm fabriqué en 1948.

Maintenant il me faut le remettre en vie ce IIIc. J'ai achete sur le net le manuel de reparation et entretient du IIIf. Je pense que une grande partie des infos seront valable pour le grand frere IIIc, non?

L'obturateur me semble rester en plan pour des vitesses basses, a partir du 1/60e. Et pour les plus rapides, je ne suis pas sur de la precision.

Avez vous deja procede vous meme a des reparation sur vos leica a vis? Ou bien vaut-il mieux faire confiance a un reparateur?

Quoiqu'il en soit, j'espere vous tenir au courant de mes evoluation avec ce IIIc. Quand a mon M7, pour je ne sais quelle raison il est devenu M6: le mode auto ne fonctionne plus!

A bientot
Filament
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14861
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Vue la compléxité de la mécanique et sa petite taille, je ne m'aventurerais jamais à essayer de réparer mon IIIa. Directement chez un réparateur.
Jean
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2006
Depuis le 17 août 2003
Bordeaux
La réponse de Filament n'est pas faite pour me surprendre tant la marque Leica est synonyme de précision.

Et pourtant il ya bien longtemps que j'ai osé démonter justement un IIIa , et sans l'aide d'une quelconque notice qui m'aurait fait gagner du temps, puisque je n'ai pu progresser qu'à tâtons.
Il suffit d'avoir de la patience, de savoir observer, d'être méticuleux et bien sûr d'être un peu adroit. Quelques outils de micro mécanique sont bien sûr indispensables.
Le seul problème délicat est le réglage des vitesses que j'avais confié par la suite à un professionnel.

En réalité il ne s'agit pas d'une réparation, mais tout simplement d'un nettoyage et d'une lubrification. A ce sujet je trouve que les huiles à base de Téflon font merveille. A n'utiliser, comme tous les lubrifiants, qu'en très petite quantité avec ce genre de mécanique, qu'il faut absolument démonter pour faire du bon boulot.

Je ne sais pas ce que pensera Gérard de ce lubrifiant. J'imagine par ailleurs qu'il doit savoir démonter et remonter un boîtier à vis les yeux fermés!

Alors bon courage Ludomaya, et quel plaisir de remettre en route soi-même une machine, et quelle victoire pour un amateur!
Jean
Eric76
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3768
Depuis le 15 avr 2005
Seine Maritime
AMH&DA, sans expérience particuliere, avant de s'attaquer a un Leica III, je me procurerais une copie russe ou asiatique pour me faire la main.
ludoyama
Messages : 14
Depuis le 7 oct 2005
Taiwan
Merci pour vos conseils.

Jean,
j'ai aussi une huile a base teflon, que j'utilise pour un petit tour a metaux de precision. Elle fait merveille en effet.
Je lisais a l'instant le manuel de service du leia IIIf, a propos du nettoyage de l'echapement. Un echapement encrasse, ou mal huile cause une imprecision dans les vitesses d'obturation. Il est donc indique de demonte l'organe en question, de le faire tramper dans un bain degressant de petrole et de l'huiler avec des huiles bien particulieres: leurs references sont:
"lubrifiant 601", "lubrifiant 602" et "lubrifiant 704" .

Allez donc trouver les bonnes huiles a partir de ces references, qui datent de presque 50ans!

En tout cas, il est clair que si je me lance dans cette entreprise osee que de demonter mon IIIc, ce sera dans un endroit calme, propre, et avec un soucis constant de la minutie et de l'ordre.

Ludovic
Métrot Gérard
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 678
Depuis le 1 jan 2005
Paris
L'huile 601 est toujours utilisée pour les minuteries chez Leica, et je continue à utiliser les huiles et les graisses Leica. Et la 601 pour les minuteries.
Certainement que les huiles modernes sont supérieure mais n'ayant pas d'expérience je reste avec mes habitudes.
Gérard
GM 94
ludoyama
Messages : 14
Depuis le 7 oct 2005
Taiwan
Gerard,

J'avais bien cru comprendre, au fil de mes lectures, que vous reparez et entretenez des Leica. Maintenant j'en ai la confirmation.

Quel budget devrais-je prevoir pour une revision de mon IIIc par vos soins? Sans avoir vu la bete c'est surement difficile de chiffrer, mais disons quelle serait la fourchette (pour un LEICA dont l'obturateur fonctionne semble-t'il a hautes vitesses, mais me semble bizarre au deca de 1/100eme). Je reste en France 13 jours, est-ce suffisant pour repartir avec mon IIIc ajuste?

Ludovic
Métrot Gérard
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 678
Depuis le 1 jan 2005
Paris
Je vous ai envoyé un MP, merci de me dire si vous l'avez reçu.
Gérard
GM 94
ludoyama
Messages : 14
Depuis le 7 oct 2005
Taiwan
Gérard,

non, je n'ai pas reçu votre MP. Essayez mon email: ludoangot@yahoo.fr

Ludovic

Retourner vers Leica à vis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité