Martinique : crise '09

M-admirateur
Avatar de l’utilisateur
Messages : 49
Depuis le 23 jan 2006
Un peu partout en ce moment
merci pour tous ces avis... :oops:

Effectivement et paradoxalement, je suis d'accord avec vous concernant le mélange n&B et couleur...
Avec mon MP, je ne faisait que du noir et blanc, ne trouvant la couleur que très difficile pour obtenir un bel effet.
Avec le M8 et Lightroom, je découvre seulement maintenant comment obtenir une ambiance avec la couleur, me rendant compte même que certaines "bonnes" photos en couleur ne produisent pas le même intérêt en n&b (et vice-versa d'ailleurs !).

Et je voulais tout vous présenter pour confronter à vos avis mes essais !

Alors le dilemme apparaît. Tout rendre en n&b ou alors tout mélanger... J'ai donc pris ce parti tout en réalisant que dans le cadre d'un reportage, il manque cette "unité" (d'ailleurs y compris dans le format peut être).

Je trouverais une solution pour les futurs reportages.

Merci encore pour l'intérêt que vous y portez.
"Si l'on sait voir, on sait aussi photographier. Apprendre à voir peut toutefois durer longtemps."
invite9

Message supprimé à la demande de son auteur.
jmi
Habitué
Messages : 918
Depuis le 28 nov 2006
Toulouse
Bonjour,

Joli reportage même si le sujet n'est pas des plus joyeux.
C'est sympa ce coté "vu de l'intérieur".

@+
jmi
un p'tit clic vaut mieux qu'un gros clac
ghiom
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1549
Depuis le 24 sep 2007
Paris, France
...j'aime bien l'image "Peinture à l'huile vs aquarelle"...
Guillaume
---------
"On ne libère pas un homme, un homme se libère" N. Zongo
-------
karaqul@yahoo.fr
--------
gfdal
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 244
Depuis le 2 oct 2007
Ain, quand je suis en France
Super série bien secondée par les explications/commentaires.
Je voterais pour un "tout N&B". Je pense que le sujet passerais très bien sans la couleur. Le portrait de la pompiste par exemple me semble parfait pour nu N&B
Alain
M-admirateur
Avatar de l’utilisateur
Messages : 49
Depuis le 23 jan 2006
Un peu partout en ce moment
merci encore pour vos encouragements !

Paga, merci pour ton compliment : "tout ça n'a pas l'air d'un travail de débutant, bien au contraire... "
C'est vrai qu'au regard du nombre de photos postées par vous tous, je m'estime tout humble d'avoir fait une quinzaine de pellicule seulement avec mon MP et finalement à peine une carte mémoire de 4 Go avec mon M8 (c'est vrai que c'est moins poétique de compter en carte mémoire qu'en pellicule...!). Je me considère donc comme tâtonnant, débutant, et ce que vous pouvez écrire et vos encouragements me touchent beaucoup. Bon passons.

Mais en m'attardant sur le fait de savoir si j'étais vraiment débutant, mes pensées se sont cognées à celles de Paga qui évoque le caractère parfois Fast-food de la prise de vue en numérique. Avant d'acheter mon M8, je me demandais si le numérique allait changé ma façon de prendre des photos, la façon de voir, de s'attarder, de "composer", bref, ma façon de penser ! Craintes...

Résultat : je suis peut être rétrograde mais je ne prends pas plus de photos qu'avant ! En effet, je prends une photo comme j'en prenais en argentique. Je n'ai finalement pas plus de déchet.
Les seuls cas, où je m'autorise des "essais" et des déchets, c'est quand je veux trouver la meilleure exposition, quand je veux faire des essais de basse vitesse, de jeux de flous, etc... et là encore je me sens coupable, car ce que je recherche dans ce cas là, c'est de pouvoir vérifier le résultat (vague) immédiatement, corriger tout de suite et reprendre une nouvelle photo.

Bref, le M8 est solution de facilité.

J'espère donc ne pas avoir changé ma philosophie... maintenant, il faut la garder !

Le fait d'être "débutant" et d'avoir découvert le télémétrique il y a seulement 4 ans adoucit sûrement la transition vers le numérique. Je garde le même plaisir à photographier qu'avec un argentique d'autant que je ne suis pas assez calé pour avoir les mains dans les bains et autre pièces noires...J'apprends déjà à voir, et je pense apprendre à développer un jour prochain (très prochain...?)
Je découvre paradoxalement avec le numérique le développement par l'intermédiaire de Lightroom ! L'argentique est pour l'instant pour moi le moment saisi, et la découverte sur papier du résultat. Entre, je me contente d'apporter la pellicule chez quelqu'un (bon évidemment je l'ai bien choisi, tellement bien qu'il a été récupéré par Procirep ;-))... il me manque cette magie ; oui il fallait que je vous confie cela.

Je n'ai pas eu le temps, non plus, de me rendre compte de la différence de bruit, et de tout ce qui doit déranger des leicaiste de la première heure. C'est pour cela que même si je suis avec attention (c'est pour cela que je n'ai pas acheté un M8 mais un M8.2) les joutes entre "argentiques" et "numériques", je ne me suis jamais senti vraiment embêté.

Donc, effectivement, le dilemme à résoudre pourrait trouver sa solution dans un M8 (je l'adore, adopté !) et dans un boîtier plus ancien type M3 car là, ça sera du "sans filet" avec cette fragilité qui s'exprime dans la pellicule (j'aime bien cette illustration).

Oui c'est plus profond. Et je suis tout à fait d'accord avec ton analyse.

Bon, comme si cette dualité en moi, n'avait finalement pas de conclusion, il me vient à penser, avant de poster, que d'effleurer un tirage et de regarder l'oeuvre à la lumière du jour, a quand même un autre goût et un autre plaisir que de la visualiser sur un écran... calibré ou pas !
"Si l'on sait voir, on sait aussi photographier. Apprendre à voir peut toutefois durer longtemps."
Précédente

Retourner vers Reportages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités