Difference enooorme entre cuve inox et Paterson

Hexar
    Difference enooorme entre cuve inox et Paterson
Messages : 36
Depuis le 18 sep 2003
Canada - Quebec
Je viens d'acheter une petite cuve inox Kinderman pour le developpement de mes films 135. J'ai developpe une tri-x dans cette nouvelle cuve inox, meme temps, meme agitation, meme temperature que dans la cuve Paterson et ma tri-x est sortie pratiquement transparente, intirable, innexploitable bref a tomber sur le cul. Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer. Je pense que c'est une question d'agitation, de repartition du liquide dans la cuve!!!! En tous cas vos commentaires sont les bienvenus
Richard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9757
Depuis le 27 mai 2003
bigoudénie en Pen ar Bed (29120)
Avec une cuve paterson comme avec une cuve inox les résultats obtenus sont indépendant du contenant sous réserve que le même process soit observé et que les bains soit à température.
Pour votre cas je ne vois que que la solution de mauvaise exposition du film, l'utilisation d'un révélateur périmé ou celle qui me parait la plus plausible: une température du révélateur inadapté car l'inox de la cuve absorbe ou restitue les calories et fait donc baisser ou augmenter la temp du rév en proportions non négligeable, il faut impérativement la mettre avant utilisation à la temp, par trempage ou part bain marie, du révélateur que vous utilisez..
salutations
Filament
    cuve
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14898
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Hexar, j'ai moi même acheté une cuve métallique (Kinderman) et j'ai eu ce problème, film totalement transparent. Je l'ai eu aussi avec ma cuve plastique Jobo, étant donné que j'ai eu ce problème une première fois avec la cuve plastique et le Kiev puis avec la cuve métal mais le Leica IIIa, j'ai remis une pellicule dans le Kiev (en sacrifiant les premières photos pour être sur) dès que je l'aurais fini je la développerait avec du révélateur neuf dans la cuve plastique et je vous ferai part du résultat. De toute façon si le résultat est bon je posterai quelques photos.
Richard, merci d'avoir signalé cette histoire de température, c'est une piste.
Amicalement.
Hexar
Messages : 36
Depuis le 18 sep 2003
Canada - Quebec
Moi j'ai trouve la solution, je vais revendre ma cuve inox et je vais continuer avec ma Paterson comme je l'ai toujours fait parce qu'il n'y pas vraiment avantage a utiliser une cuve metallique. je trouve qu'il y a surtout beaucoup de contraintes pour pas grand chose.
Lison
    Bain-marie !
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2058
Depuis le 29 mai 2003
50°48' 45.22" N 4°19' 24.74" E (Bruxelles)
Cela fait des années que j'ai opté pour l'inox (sauf inversion) et je n'ai pas eu d'incidents notoires (à part quelques difficultés de chargement à partir du noyau).
Mes cuves sont des Kinderman et des "sans marque" made in Japan avec couvercle métallique.

L'intérêt des cuves en inox est, d'une part, leur moindre contenance (développement à bain perdu) et d'autre part qu'elles se prêtent idéalement au contrôle de la température par bain-marie, éventuellement thermostaté (cuve JOBO).

Ma procédure consiste, aussi, à charger plusieurs bobines dans une cuvette sèche et, pour le développement, à les introduire rapidement dans une cuvette déjà remplie de révélateur mis à température, pour un meilleur contrôle du temps de développement (surtout s'il est court).
Ensuite, un choc, pour évacuer les bulles éventuelles et agitation selon les recommandations du fabriquant.
Cordialement.
Filament
    Re: Bain-marie !
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14898
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Lison a écrit :
Ensuite, un choc, pour évacuer les bulles éventuelles et agitation selon les recommandations du fabriquant.


Justement, c'est pour cette histoire de choc que je voulais une cuve plus confortable que ma cuve plastique, mais au vu des résultats... le prochain développement se fera dans la cuve plastique.

Cordialement.
Bernard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 7260
Depuis le 25 mai 2003
France d'en haut là ou est la mer
Jobo 2000 grande contenance ( 650cc ) spires trés larges 100% plastoc ...( désolé mais c'est pas un boitier ) ou une mini combinat de GEPE ( 250 cc ) pour les traitements bain perdu et...no problèm
Salutations
Le changement c'est maintenant il a dit … ( mdr )
Lison
    ?
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2058
Depuis le 29 mai 2003
50°48' 45.22" N 4°19' 24.74" E (Bruxelles)
Richard a écrit :
"Avec une cuve paterson comme avec une cuve inox les résultats obtenus sont indépendant du contenant sous réserve que le même process soit observé et que les bains soit à température."
Tout est dit !
Bref, Hexar a dû se gourrer quelque part, mais de là à incriminer le changement de cuvette …
Par contre, le remplissage de la cuvette, à la lumière, par le bouchon à chicane, peut être plus lent et cela pourrait avoir eu une incidence sur un développement court. D'où "ma procédure".

J'ai aussi cité les caractéristiques de l'inox :
petite contenance (économie) 1=250 cc, 2= 450 cc, 4=900 cc ;
usage en bain-marie (contrôle parfait de la température).
Et ajouté que ma procédure qui consiste à plonger la ou les spires chargées dans une cuvette contenant déjà le révélateur, permet un contrôle parfait sur les temps courts.
Quant à l'agitation, elle peut être décisive par exemple avec de la Tmax.

Bernard à écrit :
"mini combinat de GEPE ( 250 cc ) pour les traitements bain perdu"
Ah ? J'ignorais l'existance d'une "mini" mais je garde un excellent souvenir des "Combinat de GEPE".
Filament
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14898
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Hexar, je viens de développer une Ilford (400 iso) dans ma cuve plastique Jobo et cela c'est passé parfaitement. Je pense que mon problème venais du révélateur qui était périmé.

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités