Comment avez vous découvert le M

Bertrand S
    Comment avez vous découvert le M
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3815
Depuis le 20 mai 2005
Lyon
C'est une petite question de curiosité. Qu'est ce qui vous a donné l'envie de vous équipé en M (neuf ou occasion).

Moi c'est par curiosité, après avoir essayé de multiples boitiers, j'ai découvert des télémetriques avec le bessa T, je cherchai un appareil un appareil discret mais avec un bon objectif. Mon étude appronfondie des M est venue par la recherche de doc, ce qui a provoqué une envie croissante.
Enfin la décision finale, c'est la volonté de marquer de manière digne la réussite au CAPES. C'était la réalisation d'un rêve de plusieur années, encouragé par la lecture de ce forum.
Ibergekumene tsores iz gut tsu dertseylin
(C'est un plaisir de raconter les ennuis passés)
Proverbe yiddish placé par Primo Levi en tête de Si c'est un Homme
Coignet
Avatar de l’utilisateur
agent technique
Messages : 14871
Depuis le 5 nov 2003
75001
C'est pour moi le goût pour la mécanique, l'optique, la simplicité, et les beaux objets.
J'utilisais, depuis mon premier travail d'été, dans les champs, un Nikon F. Puis un F2, et, déjà précocement malade, je lorgnais en permanence vers la vitrine (très belle à l'époque, dans les années 1980), de mon photographe voisin, qui vendait exclusivement Nikon et Leica.
Je n'ai pas pu très longtemps résister à l'appel des beaux M3 et M2 qui me regardaient avec leur petites fenêtres.
Je suis alors entré dans la spirale infernale :
un M3 + 35 + 50 + 90 ;
puis retour au reflex, qui est quand-même plus commode pour ce que je fais ;
puis un M2 + 35 + 50 + 90… on ne se refait pas…
Et encore retour au reflex, avec un R4 neuf (un des derniers encore en vitrine en 1988), que j'ai toujours gardé.
Depuis, je retrouve parfois le M2 que j'ai revendu à un ami il y a 15 ans !

Entre temps, il y a eu du Nikon, pour accéder à des optiques que je croyais moins chères… mais qui ne me satisfaisaient jamais, car j'ai du goût pour les focales extrêmes, et que Nikon les fait moins bien…

Alors maintenant, je suis tout Leica R …voilà comment j'en suis venu au Leica M :lol: :lol: (j'aurais un jour un M4, c'est un fantasme).
Eric76
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3768
Depuis le 15 avr 2005
Seine Maritime
Apres avoir utilisé du Nikon AIS pendant plus de 15 ans, puis du Contax G, j'ai enfin réalisé mon reve en 2001 en achetant un R8. Pourquoi pas un M6? Je pense avoir été décu par les possibilités du G2 et les limitations inhérentes aux télémétriques (pas de macro par exemple).
Mais le G2 était agréable pour sa légereté et sa compacité et je me suis dit que le M completerait fort bien le R.
Donc quand j'ai trouvé, en Juillet dernier, un superbe M6 TTL, j'ai craqué et ne le regrette absolument pas :content: :content: :content:
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6288
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
1984, bac en poche. 1er achat d'un K1000 tout en lorgnant sur un F2 d'une amie journaliste qui m'engage à aller bd Beaumarchais et là, 1ère confrontation avec M. Puis de lecture en lecture le désir et la frustration (thème qui m'est chèr) montèrent.
Et puis vente du k, du F2, du FM2 (p'têt une connerie) et Le 1er M6 argent, puis un black, puis le M7 et après monsieur le juge, cela a été l'escalade.
Plus sérieursement, je voulais faire un tirage sans imputer la faute à l'objectif ou au papier en cas de loupé. Et cela a fonctionné.
De plus, je veux le ou les transmettre à mon petit garçon, l'idée me plaît et il en fera ce qu'il veut.
Pour ton fantasme Coignet, tu peux jeter un oeil à ce site pas connu d'enchère :
http://www.photographica-auctionen.de/eng/index.asp
gino16
Avatar de l’utilisateur
Messages : 53
Depuis le 5 nov 2005
Forbach
Moi je l'ai decouvert grace a mon pere, de pere au fils si je puis dire.
chabada a écrit :
De plus, je veux le ou les transmettre à mon petit garçon, l'idée me plaît et il en fera ce qu'il veut.


Quand on aime la photo, c'est un cadeau magnifique :) et c'est une bonne idée je trouve, car j'ai eu mon premier leica comme ca, et mon fils ( ou ma fille) de meme :)

@+ :content:
les dieux nous envient car chaque instant de la vie est unique.

Sherlock
    Parce c'est une belle machine à photgraphier
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 359
Depuis le 24 oct 2005
Montluçon
J'ai débuté la photo à 10-11 ans avec un Focasport puis un zeiss vitoret (50 mm) + cellule Gossen.
Minolta SRT 303 pour le bac > super la visée réflex et les objectifs qu'on peut changer ...
Mais la visée claire m'avait toujours manquée, et puis c'est un mythe comme une Ferrari, que je n'ai pas et que je n'aurai jamais !, comme une guitare Gibson ou Fender ... ça j'ai !!.
J'ai donc eu des Minolta, des Nikon (j'en ai encore), puis j'ai eu les moyens de m'offrir un M6 : toujours fiable, visée claire, belles optiques, basses vitesses, bon équilibre entre la taille et le poids pour ne pas trembler (j'ai eu pas mal de compacts 24*36 en mains), discrêt, bel objet au niveau de la finition et de la mécanique, pas de date de péremption à la différence du numérique :wink:
Après on peut dire tout ce qu'on veut (cf le fil sur la fin de vie du M7), "la beauté est dans yeux de l'amoureux, même si elle ressemble à un banc de poissons pour vous c'est forcément la plus belle" Woody Allen.
C'est la passion, je crois.
alcide
Messages : 25
Depuis le 27 sep 2005
Saint germain en Laye
C'est le CM qui m'a amené au M. Grace à son objectif.

Quand j'ai vu sur mes photos la qualité de l'objectif du CM (un portrait qui sortait du papier, style 3D, net et doux à la fois), je me suis dit qu'il fallait que j'essaie les autres objectifs Leica pour ne pas continuer à photographier idiot.

Et comme j'avais déjà un reflex Nikon et pas mal d'objectifs, j'ai essayé le M.
alain.besancon
    rêve
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9888
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
J'ai d'abord bcp gambergé vers 13 ou 14 ans avec le vieux 13x18 en bois du grand père et à 15 ans j'ai pu m'offrir un Foca Sport; à 19 ans j'ai fait le marchand photo, un été dans un supermarché ....... et il y avait un Leica M4 à vendre; je connaissais quasi par coeur un catalogue photo de l'époque et j'avais vu de splendides diapos prises au M3; j'ai commencé sérieusement à en rêver, mais pas d'argent, plus urgent ......... et plus le temps passait, plus l'absence de cellule me semblait rédhibitoire; vint le M5, je me suis dit "enfin" mais trop complexe, nid à pannes (dans mon esprit) et surtout, pas d'argent ......... alors pour mes 50 ans, je n'ai pas hésité :lol: :lol:
Indiscutablement il y avait de la folie, de la bravache: une fois dans ma vie, je m'offre un truc délirant, au dessus de mes moyens, talents, compétences ........ et "la la lou, on n'a qu'une vie" :lol: :lol:

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Lison
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2058
Depuis le 29 mai 2003
50°48' 45.22" N 4°19' 24.74" E (Bruxelles)
Comment j'ai découvert le M ?
Tout bêtement en rêvant devant les vitrines, à sa sortie en 1954.
Quatre ans plus tard, je m'offrais enfin … le III g :? avec l'espoir de me fournir en objectifs sur le marché de l'occasion (le IIIg s'est retrouvé plus d'une fois "au clou") :oops:
Après avoir épousé une "belle danseuse", je suis passé au reflex, avec Pentax et Nikon, pour revenir chez Leica un an après la sortie du Leicaflex SL en 1968 (je possède toujours mon premier SL).

Quant au M, j'ai refilé le virus à mon épouse et à une amie qui m'en confient la maintenance :roll:
Bernard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 7259
Depuis le 25 mai 2003
France d'en haut là ou est la mer
comme beaucoup j'en ai rêvé avant de me l'offrir ( d'occase... ) je me suis posé la même question que Alain ...est ce bien raisonnable ? et puis le bébé est arrivé avec ses premiers éssais un peu décevant au départ ( il faut le maitriser ... ) et maintenant je ne me poserai plus la question si demain il est fichu ...je m'en paye un autre ...surement un MP neuf ...
je n'ai pas abandonné le reflex pour autant
Le changement c'est maintenant il a dit … ( mdr )
zekkar
Avatar de l’utilisateur
Messages : 4679
Depuis le 19 oct 2003
Paris
ET ben moi j'ai commencé au SEMFLEX et Agrand Don de notre mére à tous L'Education Nationale pour les Travaux Dirigés de photo dans le Gers profond. (Hé merci les heures sups payées)
En quête de livres sur la Chimie photo, je commande chez le libraire de la place de la cathédrale.
En vitrine plus de Portraits géniaux que de romans !
Pia Pia : Leica III g et Thambar et 73 1.9 et Adox KB 17 et Atomal.....
Comparaison n'étant pas Raison (Semlex vs leica)

Direction Béziers CCL Leica le Plus Proche, et proprio aussi reporter à la Dépêche du Midi. (Comme moi : Prof et pigiste)
Un M3 et Summarit used et payement en 3 fois sans agios,
Ce truc à changé ma vie : abandon de notre mére à tous, les paras puis on monte à Paris Grand reporter (sic) puis la Tv....

Faut de méfier du Leica l'abus est dangereux...
Voila voili
Jacques
Ps : je l'ai toujours et aprés une bonne vidange graissage chez Gérard y bosse toujours.
villegas juan carlos
    grâce à mon oncle...
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2631
Depuis le 26 mai 2003
buenos aires argentine
Bonjour,

Je connais le leica depuis mon enfance. Mon père était très ami de l'agent leica à Buenos Aires (années 50/60), un certain monsieur Ernest Lutz. Mais mon père (photographe du dimanche) avait un rolleiflex et un voigtlander. En revanche, mon oncle, préférait le leica.
Au début des années 70, il m'a passé le sien (un M3/elmar 50). Il est resté plus de dix ans dans un tiroir chez-mon père. A l'époque, j'aimais pas trop la photo. :?

Depuis sept ou huit ans, c'est une des mes nièces qui s'en sert.
La photographie est la discipline de l'évidence en un millième de seconde de délire. Bernard Plossu
http://barnackla404.blogspot.com/
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
Désolé pas d'histoire d'amour entre le M et moi...
Je me suis toujours satisfait de mon matériel, par nécessité.
Puis j'ai eu des problèmes de dos qui m'ont lassé du matériel lourd (reflex). J'en avais assez de porter tous ces kilos, en rando ou en vacances.
J'ai commencé à penser au M, sans plus. En 2001, départ pour l'Ecosse, mon EOS me lâche dès le début des vacances, résultat une dizaine de dias pour 3 semaines. Après le poids, l'électronique...
Fin 2002, je fais mon "étude de marché" M, je vois bien les inconvénients du système (prix, focales limitées, perfs boitier à la traîne) mais aussi les avantages : léger, mécanique.
Catastrophe : annonce du M7 !! de l'électronique !!
Je me décide pour un kit M6ttl + 35asph bradé chez Classic Camera, à Londres : transaction via internet, j'achète un M sans jamais en avoir touché un !
Un peu plus tard j'achète un cron 50 d'occasion sur Photim.

Voilà, un mariage par annonce genre Chasseur Français...
gautier
    Re: Comment avez vous découvert le M
Avatar de l’utilisateur
Administrateur
Messages : 12484
Depuis le 21 mai 2003
Toulouse
Bertrand S a écrit :
Qu'est ce qui vous a donné l'envie de vous équipé en M (neuf ou occasion).

J'suis pas coupable, c'est la faute à summilux.net :shock:
J'étais équipé en Leica R et j'ai commencé à faire un petit site d'information. Les leicaistes n'en avaient que pour le M et je voulais parler un peu du R. Mais voilà que l'on me tanne pour ajouter une rubrique "M". Comme je suis plutôt sympa, j'ai obéi. Les M-istes sont alors arrivés en force et ont fini par me faire craquer pour un bon vieux M6 d'occasion. Que j'ai équipé d'un objectif neuf, un Summilux 50 Asph (pour les optiques, je savais, de part mon expérience de R-iste, ce que je voulais). La première pellicule m'a montré 1) que c'était simple à utiliser 2) qu'un Summilux asph ça arrachait :wink: 3) le M c'est vraiment discret et parfait pour les basses lumières :P
alain.besancon
    les 2
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9888
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Oui, je crois que j'en faisais partie :) = il me semble que le site n'aurait pas tenu bien longtemps en ne se limitant qu'à la série R; il était bien préférable de s'ouvrir à tous les produits Leica, d'autant que rares sont ceux (j'en fait partie) qui n'ont qu'un type de produit Leica ou n'ont pas pensé, ne pensent pas à en acquérir d'autres. Je n'ai jamais eu de R mais je lis les rubriques R car "il y a forcément quelque chose à apprendre"

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Suivante

Retourner vers Leica M : divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités