ASPH ou SPH ?

kamabazol
    ASPH ou SPH ?
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 175
Depuis le 31 mars 2011
Aveyron
Question dont la forme est un peu brute mais qui correspond à la situation suivante :

je possède des Summilux 75 et 35 asph, ainsi qu'un Elmarit 28 non asph.

je souhaite ne garder que les focales 28 et 75 et éventuellement un 50 cron, tout en remplaçant l'Elmarit par un Summicron.

je suit absolument séduit par les rendus du 75 et 28, beaucoup moins par le Summilux 35.
Bon , j'ai l'air de faire la fine bouche, mais c'est comme ça: les 75 et 28 me sont à mon gout plus doux, plus nuancés. De plus, je fonctionne bien avec le 28. Déjà en reflex, j'utilisais à 90 % le 28 et 85.

Mon interrogation est donc la suivante:
si je remplace l'Elmarit 28 par un Summicron 28 qui sera donc ASPH, vais je retrouver ce rendu que j'aime ou un rendu similaire à celui du 35 ?

Sinon, je remplacerais le 35 par un 50 cron non asph et garderais l'Elmarit.

je suis bien conscient que ce ne sera que des avis très subjectifs (et c'est ce que je souhaite), et que rien ne remplace un essai, mais l'achat d'un cron asph relève pour moi du pari car autour de moi, personne n'a ce matériel.
Cela sera donc une première approche qui m’incitera ou non à persévérer dans mon idée.

merci pour vos avis
Technophile campagnard

"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."
Pierre Desproges
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8269
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Summilux, Summicron, Elmarit = débats sans fin ...

Prendre UN SEUL *:
-l'utiliser SEUL pendant un certain temps
-prendre l'AUTRE (toujours seul) et l'utiliser pendant un certain temps
-JUGER par soi-même

* valable aussi pour le reste du matériel



Bonnes photos,

Arnaud
Peut-être une sorte d'allergie à l'Asph. :?:
une maladie que j'ai eu mais me suis réconcilié avec depuis que Madame a trouvé un Summicron-M Apo-Asph. 75mm qu'elle me prête de temps à autre.
kamabazol
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 175
Depuis le 31 mars 2011
Aveyron
j'ai déjà fait.
et ma conclusion est là: 28 mm pour la focale
sauf que 2,8 est un peu court à mon gout comme optique principale.
et si je passe au f2 : c'est en asph.

La question qui se pose pour moi, n'est pas de savoir ou se place mes gouts.
La question (que j'ai peut être mal formulée ou pas assez clairement) est de savoir si le cron 28 asph a un rendu proche du 35 asph ou proche du 28 que je possède aujourd'hui..

Bien sur qu'il faudrait pouvoir essayer l'objectif, mais dans le cas présent, c'est impossible.
D’où ma question qui ne se pose pas en terme de débat Summilux, Summicron, Elmarit, mais en terme de rendu entre deux objectif précis.

Maintenant, j'entends très bien qu'il soit difficile de répondre à cette question, mais vos avis sont important. Si l' unanimité se fait pour dire que le cron 28 à le même rendu que le lux 35 par exemple, c'est une donnée dont je tiendrais compte.

et merci pour cette prompte réponse.
Technophile campagnard

"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."
Pierre Desproges
karrox1
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 347
Depuis le 2 août 2010
Paris
J'ai le summicron 28. Il paraitrait, d'après mon ressenti et ce que j'ai lu, que, même s'il est asph, le rendu est intermédiaire entre les autres optiques asph ("crisp" comme on dit en anglais) et les pre-asph (un peu plus nuancé). Ceci, visible surtout à 2. Après c'est semble-t-il un peu plus "dur".

Il existe des fils de comparatifs entre l'elmarit 28 asph, pre-asph et le summicron 28 (à rechercher dans le forum).

Si j'étais toi, j'en achèterais un d'occasion, quitte à le revendre plus tard... Tu trouveras toujours quelqu'un pour le racheter. C'est quand même une optique exceptionnelle dans la gamme.
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8269
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Je connais un Summiluxien qui a utilisé beaucoup le 28mm Summicron-M Asph.
( avec un Summilux-M Asph. 50mm).
Je l'ai essayé (28 A) et le "rendu" est semblable au 35mm Summilux-M Asph.
C'était à l'époque où je trouvais que le Lux 35 Asph. "trop net" et idem pour le Lux 50 asph.

Si tu aimes le Summilux 75mm (comme moi), avec les "Asphériques", tu risques de "chercher" ce velouté si inimitable des objectifs conçus par Walter Mandler **.

**
une discussion en anglais, désolé
aileka
Spécialiste
Messages : 2127
Depuis le 22 juil 2008
Paris, France
J'ai un cron 28 asph, un lux 35 asph, un 50 lux asph. Je ne trouve pas ces optiques "dures". Elles sont au contraire, pour moi, plus nuancées que les non asph aussi bien dans les couleurs que dans les nuances de gris (si on convertit en n1B à partir d'un fichier RAW M9)
Après, c'est bien sûr une question de goût personnel.
Le cron 28 asph est certainement le meilleur 28 que j'ai jamais eu en main, toutes marques confondues.
kamabazol
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 175
Depuis le 31 mars 2011
Aveyron
merci pour ces réponses
il ressort clairement que la perception de la dureté, de la nuance et du contraste est vraiment une question personnelle.

Il est vrai qu'une optique M se revends toujours et que rien ne vaut l’essai y compris les non asph de mandler : à cogiter après la vente du 35 évidement .

Merci pour le lien très intéressant le lien sur Mandler ou même malgrès la traduction souvent cocasse de google, le propos est clair.

Déjà, en Nikon, le rendu des derniers objectifs nanocristal ne me satisfaisaient pas et je suis donc resté avec mon 28/1,4 et 85/1,4 d'ancienne génération et rapidement échangé mon 105 VR contre un AIS.(avant de faire le choix de basculer M)
Technophile campagnard

"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."
Pierre Desproges
alain.besancon
    Asph
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9876
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Une optique Asph décale le maximum de définition vers les grandes ouvertures, encourageant en celà l'utilisation à PO ou du moins à GO. En numérique ça me semble encore plus intéressant qu'en argentique, évitant une trop grande montée dans les ISO. Au 2,8/28mm Asph et sur M8, j'ai fait quelques clichés de nuit en 640 ISO et à main levée, bien meilleurs qu'à 1240 ... et ne parlons pas de 2500.

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Bertrand T
Spécialiste
Messages : 1253
Depuis le 16 août 2006
Pays-Bas
kamabazol a écrit :
il ressort clairement que la perception de la dureté, de la nuance et du contraste est vraiment une question personnelle.

J'ai surtout l'impression que ceux qui trouvent que les ASPH ne sont pas "durs" ne donnent pas le même sens à ce mot que ceux qui les trouvent "trop durs", "trop secs", etc. :roll:

Pour un rendu homogène, il faut rester avec des optiques de même génération.

À mon humble avis, si vous n'aimez pas le Summilux 35 ASPH vous allez détester le Summicron 28 ASPH parce qu'il n'y aura même pas l'ouverture de f/1,4 et ses dernières traces d'aberrations pour adoucir un peu le contraste et la définition extrêmes.
kamabazol
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 175
Depuis le 31 mars 2011
Aveyron
Bertrand T a écrit :

Pour un rendu homogène, il faut rester avec des optiques de même génération.


j'adhère bien
Cela me semble effectivement important de garder la cohérence.

Certainement que si je n'avais eu que le 35, la question ne se serait même pas posée car de toute manière, c'est une excellente optique .
Technophile campagnard

"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."
Pierre Desproges
alain.besancon
    oui ... mais
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9876
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
J'adhère également pleinement ... mais :lol: :lol: c'est en montant des optiques plus anciennes et donc bien sûr non Asph que l'on comprend mieux, apprécie mieux et même mesure la relativité de tout celà.
Mea culpa et j'ai :oops: honte, en montant le vieil Elmar 2,8/50mm sur M8.1, je m'attendais à des images molles et plus ou moins mal définies; il n'en ai absolument rien, c'est simplement plus doux, ça n'arrache pas comme parfois avec certains Asph mais ça ne manque ni de contraste, ni de définition, ni de détails. Expérience que je recommande vivement; je ne dis pas que toute optique ancienne passera bien mais la surprise peut être excellente.

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Blowupster
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 5388
Depuis le 5 juin 2007
Genève Suisse
Je découvre du moiré avec un 35mm Summicron de 1959 sur des images faites avec un M9P. Heureusement qu'à PO il est plus mou !
ric
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 440
Depuis le 6 sep 2004
Hérault
Blowupster a écrit :
Je découvre du moiré avec un 35mm Summicron de 1959 sur des images faites avec un M9P. Heureusement qu'à PO il est plus mou !

Dit autrement, la résolution du Summicron de 1959 excède encore la résolution du capteur du M9, ce qui explique la possibilité d'observer du moiré si le sujet si prête, comme quoi, le nombre des années...
Voir l'excellent article dans le dernier numéro de LFI (n°8/2011). On y trouve aussi un comparatif illustré entre 50 mm Summarit, Summicron et Summilux. La focale est différente de ce dont il est sujet dans ce fil, mais je pense que cela donne aussi plus qu'une idée de ce que l'on peut observer entre 28 Elmarit et Summicron.
Je possède un 28 Elmarit ASPH et un 28 Summicron, j'ai pu aussi essayer rapidement un Elmarit 28.
Avec un M9, il n'y a pas photo, l'Elmarit est mal défini dans les angles à pleine ouverture, il est plus doux et n'a pas ce rendu 3D que l'on observe avec le Summicron qui de plus a une définition au zénith. L'Elmarit ASPH a un rendu assez proche du Summicron lorsqu'il est diaphragmé, un peu moins bien défini à l'infini, mais à pleine ouverture, le Summicron... un autre monde !
Au delà de l'ouverture maxi, il y a donc un vrai choix esthétique entre ce Summicron 28 et l'Elmarit 28. Le conseil donné plus haut d'essayer ces deux optiques sur une période suffisante est particulièrement justifié dans ce cas.
robind75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 723
Depuis le 12 jan 2010
IDF
ric a écrit :
Dit autrement, la résolution du Summicron de 1959 excède encore la résolution du capteur du M9, ce qui explique la possibilité d'observer du moiré si le sujet si prête, comme quoi, le nombre des années...
Voir l'excellent article dans le dernier numéro de LFI (n°8/2011).

J'ai l'impression qu'il s'agit plutot du comparatif 50mm paru dans LFI n°6/2011 ... que je vais commander de ce pas :)
http://www.lfi-online.de/ceemes/webfile/show/5186/
kamabazol
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 175
Depuis le 31 mars 2011
Aveyron
Bonjour
au final, j'ai gardé les trois et de fait, j'ai une idée plus précise de l'utilisation de ces optiques dans ma pratique personnelle.
les portraits sont toujours aussi magique au lux 75
l'elmarit 28 est parfait pour le reportage "au coeur de l'action" et lorsque le cadrage l'impose. son rendu est toujours précis et nuancé dans la même cohérence avec le 75. l'ouverture n'est pas rédhibitoire car le 35 est là et qu'en intérieur de monument, on peut vraiment descendre très lent avec le M.

J'ai petit à petit, apprivoisé le lux 35. Soit pour les ambiance très sombre, soit pour la pdf minimum et comme objectif passe partout lorsque l'on part léger avec une seule optique. Je l'ai vraiment découvert dans les ambiances sombres et en demi teintes.
En spectacle, une impression d'espace fabuleuse.
Ce qui m'étonne, c'est qu'avec un reflex, j'étais incapable de voir avec un 35, que je n'ai jamais pu en garder un longtemps, et là....
Je le trouve moins à l'aise en paysage et en règle générale,il me semble que sa spécificité est surtout vers les grandes ouvertures et qu'en fermant, son rendu est plus classique.
En lumière très forte voir dure,plein soleil par exemple, je trouve le 28 plus facile car encaissant mieux les contrastes tout en restant très nuancé.

Mais là, vraiment, je fais l'enfant gâté, car on est dans l'excellence partout .
Technophile campagnard

"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."
Pierre Desproges

Retourner vers Leica M : objectifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités