Statistiques sur la fiabilité des M NUMERIQUES

eguskibeltza
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1029
Depuis le 1 nov 2005
Toulouse
Tout cela est vrai.

Au delà du coté financier qui existe et est aussi nécessairement lié à la survie de l'entreprise, l'obsolescence et la fragilité sont aussi des caractéristiques du numérique. On pourrait aussi faire la comparaison (elle a été faite sur un autre fil) avec Nikon, ses Nikkormat et les boitiers numériques actuels...

Il n'en demeure pas moins, a contrario de Nikon (quoi qu'il y a le D600), que Leica, pour suivre la cadence, a manifestement fait une impasse sur le capteur du M9 (on pourrait aussi parler du firmware, des cartes mémoires qui le font planter, etc...).

Pour l'heure Leica a une réaction mitigée : ils changent les capteurs sans véritablement reconnaitre le problème, cela les engagerait sans doute trop par la suite, si, par exemple, tout le parc de M9 (ou une grosse partie de celui-ci) revient à Solms, peut être même plusieurs fois si le problème n'est pas résolu.

En ceci la logique financière et marketing l'a emporté sur la logique industrielle, mais attention, ce peut être une victoire à la Pyrrhus.


PS: j'aimerais bien connaitre la différence profonde entre un fonds de pension et un fonds d'investissement. :wink:
jeanly
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 552
Depuis le 26 jan 2011
Lyon
+1
Je rejoins complètement ce qui est mentionné par Summicron2. J'ajouterai que Leica a aussi du faire face à un changement de paradigme contraint et forcé par le marché. Kodak lui ne l'a pas fait ou a voulu le faire trop tard: on connait les conséquences.
"Les photos sont là, et il ne te reste plus qu'à les prendre" Robert Capa
"On est toujours plus vieux que sur la photo" Ylipe
MarcF44
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3309
Depuis le 23 mars 2010
Nantes
Gilles T a écrit :
Le longévité des boîtiers Leica est morte avec les boîtiers argentiques...

En mettant de côté le cas particulier d'un capteur a vice caché (Ce n'est d'ailleurs pas Leica qui le conçoit ou le fabrique, il sont juste victime sur ce coup), il est tôt pour comparer la longévité des boitiers numériques à celle des boitiers argentiques et surtout ça va être difficile parce qu'hélas il est probable qu'on en change plus souvent...non pas par problème de fiabilité mais par la tentation du "progrès".

Quand un nouveau film sortait on pouvait l'essayer et l'adopter sans changer de boitier...maintenant c'est le boitier qu'il faut changer...(sachant que personne nous oblige).
Le matériel j'en ai plein le dos ! Plus c'est léger mieux c'est.
Summicron2
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3747
Depuis le 19 juin 2003
Nancy, France
eguskibeltza a écrit :
PS: j'aimerais bien connaitre la différence profonde entre un fonds de pension et un fonds d'investissement. :wink:



Fonds de pension: des experts des marchés financiers gèrent des actifs financiers dans le but de financer les retraites des employés de telle ou telle société. La sélection des actifs se fait avec un critère de prudence. Aux USA, on choisit des blue chips Kodak a été un :mrgreen2: blue chip

Fonds d'investissement : des experts...etc... dans le but de financer la croissance d'une société. Ils injectent du capital financier dans l'entreprise (private equity) qu'ils empruntent sur le marché international. Il y a une prise de risque : Leica peut se casser la g**** mais, comme ils ont un portefeuille bien diversifié de sociétés, les pertes qu'ils feront sur l'une seront compensées par les gains sur d'autres. Les gains sont les dividendes retirés de leurs actions. A un moment, quand ils auront atteint l'objectif, ils partiront. A la différence du fonds de pension, les experts orientent aussi la stratégie de la boite. Le Leica T, c'est probablement leur bébé né dans un berceau apple-like, et les lunettes (pour presbyte ?) du patron, c'est peut-être l'équivalent du pull noir en cachemire de Steve Jobs :ravi:
eguskibeltza
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1029
Depuis le 1 nov 2005
Toulouse
La différence est flagrante : soit on trait la vache, soit on tond le mouton.

Que ne l'ai-je vue plus tôt ?

Cordialement :wink:
Gilles T
Habitué
Messages : 884
Depuis le 27 juil 2013
Paris
Summicron2 a écrit :
...C'est une explication bien contestable : si Leica était resté ce que vous dites (projet industriel et toussa), Leica n'existerait plus. ....

Certes c'est contestable, d'autant qu'il est impossible de dire ce que serait devenu Leica si ... mais ce modèle économique actuel est déjà largement battu en brèche dans différentes branches (acier, agriculture ...).
A vouloir suivre le "train d'enfer" imposé par les mégas groupes les structures plus petites ne tiennent pas, en revanche elles sont beaucoup plus performantes dans la spécialisation et les marchés de niches, à condition d'être très qualitatif.

Selon moi si Leica veut jouer dans la même cour que Nikon et Canon les utilisateurs en feront toujours les frais, c'est le cas aujourd'hui pour les capteurs dont Leica ne maîtrise pas la production.
Gilles T
Summicron2
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3747
Depuis le 19 juin 2003
Nancy, France
Gilles T a écrit :
Summicron2 a écrit :
...C'est une explication bien contestable : si Leica était resté ce que vous dites (projet industriel et toussa), Leica n'existerait plus. ....


Selon moi si Leica veut jouer dans la même cour que Nikon et Canon les utilisateurs en feront toujours les frais, c'est le cas aujourd'hui pour les capteurs dont Leica ne maîtrise pas la production.


Nikon non plus.

Avec le Leica T, Leica revient dans la même cour que Sony, futur leader de la photo si le sans miroir remplace à terme le reflex. Une version T au format 24x36, quelques objos AF made in Wetzlar et hop, c'est bien joué.
:cool:
Gilles T
Habitué
Messages : 884
Depuis le 27 juil 2013
Paris
Je le souhaite sincèrement aux amateurs de Leica en numérique.

Pour ma part je reste avec mon IIIa, le numérique c'est Canon, chacun son métier (pour les légumes ce sont les AMAP et le bio :content-anim: c'est beaucoup plus rentable pour tout le monde)
Gilles T
ortho
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 963
Depuis le 15 oct 2013
Summicron2 a écrit :
Gilles T a écrit :
Summicron2 a écrit :
...C'est une explication bien contestable : si Leica était resté ce que vous dites (projet industriel et toussa), Leica n'existerait plus. ....


Selon moi si Leica veut jouer dans la même cour que Nikon et Canon les utilisateurs en feront toujours les frais, c'est le cas aujourd'hui pour les capteurs dont Leica ne maîtrise pas la production.


Nikon non plus.

Avec le Leica T, Leica revient dans la même cour que Sony, futur leader de la photo si le sans miroir remplace à terme le reflex. Une version T au format 24x36, quelques objos AF made in Wetzlar et hop, c'est bien joué.
:cool:


Faut arrêter de dire n'importe quoi.

Nikon est le constructeur des capteurs du D4 et du D4S :wink:
MarcF44
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3309
Depuis le 23 mars 2010
Nantes
bertrand.C a écrit :
......j'dis çà, j'dis rien :exaspere:

C'est vrai que ça commence à faire beaucoup :wink:
Le matériel j'en ai plein le dos ! Plus c'est léger mieux c'est.
mic203
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 944
Depuis le 16 juin 2006
Ile de France Sud
bertrand.C a écrit :
second M8:

-M8 de février 2009

dire que mon vieux Canon G5 tourne comme une horloge dans les mains d'une gamine de 8 ans qui va à la plage tous les jours de l'année.......j'dis çà, j'dis rien :exaspere:


tout à fait d'accord Leica c'est pour les adultes :grin:
Lévo
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 691
Depuis le 12 mai 2012
Tours
J'ai un moment été (très) tenté de revendre mon boitier Canon numérique pour investir dans un M8, voir un M9. Je suis sous le charme de mon M6, increvable, à mes cotés à chaque voyage. Et puis, lisant les avis sur le forum, les petites annonces où reviennent régulièrement les "changements de capteurs", les "retours à Solms", les "SAV leica moyennement commerçants" etc... je me suis dit que l'investissement était risqué et que c'était un peu gros de voir de tels prix "luxes" pour des boitiers qui ne semblent pas très fiables ....
Je vais également régulièrement naviguer sur le forum Canon, où les boitiers numériques ne souffrent que rarement de pannes de ce type.

Je reste donc avec mon M6 (pour longtemps), garde mon Canon eos50d (qui marche comme une horloge), et me suis fait plaisir avec un ricoh GR, petit, discret, grand capteur et ouvrant à 2.8, une pure merveille à beaucoup moins cher qu'un M8 d'occase....

C'est dommage qu'une marque comme leica, évidemment légendaire dans l'histoire de la photo, et se plaçant comme ce qui se fait de mieux en matière d'image, avec comme nous le savons tous des prix astronomiques, soit devenue aussi peu sérieuse.....
Phil VDD
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6109
Depuis le 3 sep 2007
Arquennes
L'humeur est maussade, le spectre catastrophiste est agité.

Les professeurs d'économie, en vacances, décortiquent à la loupe la politique du marketing photographique international.

Avec le numérique, le choix du "capteur" pour un boîtier n'incombe plus à l'utilisateur, comme en argentique où on choisissait une pellicule, quand poils, poussières et pétouilles ne remettaient pas en question(s) l'avenir des constructeurs d'appareil, mais un peu "Kodak", un peu l'utilisateur, un peu le labo, un peu le tireur, un peu le spectateur de la photo qui regarde de trop près... :D

J'ai posté beaucoup plus haut mes "Statistiques" qui permettent d'évaluer le degré de fiabilité des M8, M9 et MM qui m'ont permis de travailler depuis 8 ans, de vendre des photos, d'exposer, de contribuer à la promotion des films auxquels j'ai collaboré.
Depuis 2 ans, un 5D est venu compléter les Leica numériques, et dont je me sers plutôt comme un polaroïd. Ce Canon est très certainement un bon produit et le rapport "qualité"/prix est certainement intéressant si la qualité se confine à la propreté du capteur. Mais il est tellement intrusif qu'il ne me permet pas de réaliser le même type de photos qu'avec un Leica "M". Il interfère dans le "paysage humain" dans lequel j'évolue.
Pour cela, j'estime que la fiabilité des "M" que je possède est incomparable en ce qui concerne la démarche photographique et sans la spécificité des boîtier "M", la pratique photographique aurait probablement peu d'intérêt dans ma démarche.
Je vois ces boîtiers M numériques comme des compagnons de jeu plutôt que des investissements. Je m'investis dans une démarche photographique et certains instruments rendent les choses possibles.

J'ai oublié d'ajouter dans les statistiques un Digilux et le V-Lux de mon épouse qui ne trahissent pas.

Et aussi de dire qu'une de mes très bonnes photos a été faite au M7 avec de la Velvia 50, que j'étais content d'avoir dans ma musette, un jour où le M8 est tombé en rade par 15° en dessous de zéro. Il faut dire qu'il était tombé dans la neige et moi aussi d'abord.

C'est certain, on peut rêver à un monde parfait mais en attendant, le plaisir que procure la pratique photographique doit se mériter... c'est un peu comme une maîtresse... :D
"Toute photographie est une fiction qui se prétend véritable. (...) la photographie ment toujours, elle ment par instinct, elle ment parce que sa nature ne lui permet pas de faire autre chose." Joan Fontcuberta
MarcF44
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3309
Depuis le 23 mars 2010
Nantes
Phil VDD a écrit :
... c'est un peu comme une maîtresse... :D

Tu peux développer ? :grin: Il fait chaud au nord ? :grin:
Le matériel j'en ai plein le dos ! Plus c'est léger mieux c'est.
Lévo
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 691
Depuis le 12 mai 2012
Tours
Phil VDD a écrit :
L'humeur est maussade, le spectre catastrophiste est agité.

Les professeurs d'économie, en vacances, décortiquent à la loupe la politique du marketing photographique international.

Avec le numérique, le choix du "capteur" pour un boîtier n'incombe plus à l'utilisateur, comme en argentique où on choisissait une pellicule, quand poils, poussières et pétouilles ne remettaient pas en question(s) l'avenir des constructeurs d'appareil, mais un peu "Kodak", un peu l'utilisateur, un peu le labo, un peu le tireur, un peu le spectateur de la photo qui regarde de trop près... :D

J'ai posté beaucoup plus haut mes "Statistiques" qui permettent d'évaluer le degré de fiabilité des M8, M9 et MM qui m'ont permis de travailler depuis 8 ans, de vendre des photos, d'exposer, de contribuer à la promotion des films auxquels j'ai collaboré.
Depuis 2 ans, un 5D est venu compléter les Leica numériques, et dont je me sers plutôt comme un polaroïd. Ce Canon est très certainement un bon produit et le rapport "qualité"/prix est certainement intéressant si la qualité se confine à la propreté du capteur. Mais il est tellement intrusif qu'il ne me permet pas de réaliser le même type de photos qu'avec un Leica "M". Il interfère dans le "paysage humain" dans lequel j'évolue.
Pour cela, j'estime que la fiabilité des "M" que je possède est incomparable en ce qui concerne la démarche photographique et sans la spécificité des boîtier "M", la pratique photographique aurait probablement peu d'intérêt dans ma démarche.
Je vois ces boîtiers M numériques comme des compagnons de jeu plutôt que des investissements. Je m'investis dans une démarche photographique et certains instruments rendent les choses possibles.

J'ai oublié d'ajouter dans les statistiques un Digilux et le V-Lux de mon épouse qui ne trahissent pas.

Et aussi de dire qu'une de mes très bonnes photos a été faite au M7 avec de la Velvia 50, que j'étais content d'avoir dans ma musette, un jour où le M8 est tombé en rade par 15° en dessous de zéro. Il faut dire qu'il était tombé dans la neige et moi aussi d'abord.

C'est certain, on peut rêver à un monde parfait mais en attendant, le plaisir que procure la pratique photographique doit se mériter... c'est un peu comme une maîtresse... :D


Je vous rejoins sur l'essentiel : la démarche photographique, la discrétion, le plaisir... Vous avez de beaux clichés faites au M7; mon M6 restera à mes cotés pour tenter de faire également de belles choses.

Simplement, il est à mes yeux injustifiable d'avoir autant de pépins techniques sur des boitiers numériques nus vendus 5 ou 6000 euros...
PrécédenteSuivante

Retourner vers Leica M : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités