Attention, n'achetez pas de M8

Tiberius
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3169
Depuis le 15 nov 2010
DUNKIRK
Merci, il faut que j'apprenne à faire le point plus rapidement car là je galère un peu entre le cadrage et le point :D
Mais c'est vraiment un appareil génial à utiliser.

Ps. ça a l'air tout de même très sympa Moscou ! D'autres photos ?
Si je préfère les chiens aux chats c'est parce qu'il y a des chiens policiers.
fabrice deutscher
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 5309
Depuis le 2 juil 2009
Paris 3e
Je vois sur ce fil, qu'encore une fois, personne n'écoute les conseils.

-
Take the picture and run [Allan Stewart Konigsberg].
WebDev | Faites évoluer votre photographie | bookstore | instagram | facebook
PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
fabrice deutscher a écrit :
Je vois sur ce fil, qu'encore une fois, personne n'écoute les conseils.



?
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
alain.besancon
    simple
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9920
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Pour Tiberius: c'est assez simple, surtout au M8 plus tolérant face à des imperfections de MAP. Faire comme autrefois:
- estimer la distance de son sujet principal et l'encadrer au mieux dans 2 repères de l'échelle de PDC en prenant 1 voire 2 valeurs de décalage: tu fermes ton diaph à 5.6, tu adoptes la PDC de 4 ou même 2,8
- tu te concentres sur ton cadrage et, si tu en as le temps, tu affines ta MAP avec le patch du télémètre.
Je soutiens mordicus que c'est plus "fin", plus adapté que l'hyperfocale et celà incite par ailleurs à ne pas fermer exagérément le diaph et donc conserver un peu de flou de part et d'autre du plan de MAP.
Cette "technique", pifométrisation serait peut être le terme le plus approprié, est assez facile jusque vers 35 mm voire même 50 mm et au M8, plus délicate et source d'échecs au M9. De l'usage de ces 2 boîtiers je pense que le M8 est plus facile à manier à la volée en scènes de rues; corollaire plus ou moins négatif: sa PDC peut devenir telle que le sujet principla est moins isolé, moins mis en valeur que sur M9.

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Hueur
    Re: simple
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 123
Depuis le 13 mai 2007
Paris
alain.besancon a écrit :
Pour Tiberius: c'est assez simple, surtout au M8 plus tolérant face à des imperfections de MAP. Faire comme autrefois:
- estimer la distance de son sujet principal et l'encadrer au mieux dans 2 repères de l'échelle de PDC en prenant 1 voire 2 valeurs de décalage: tu fermes ton diaph à 5.6, tu adoptes la PDC de 4 ou même 2,8
Alain


Salut,
Je suis pas sur d'avoir tout compris. Peux-tu préciser un peu ? Il s'agit simplement d'estimer la distance du sujet avec un diaph un peu plus ouvert qu'en hyperfocale ?
Merci !
H
alain.besancon
    désolé
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9920
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Désolé mais l'hyperfocale moi, y'en a pas savoir quoi c'est t'y donc; si ça se mange, dis le moi vite ... car je suis assez gourmand :P

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Hueur
    Re: simple
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 123
Depuis le 13 mai 2007
Paris
alain.besancon a écrit :
Je soutiens mordicus que c'est plus "fin", plus adapté que l'hyperfocale et celà incite par ailleurs à ne pas fermer exagérément le diaph et donc conserver un peu de flou de part et d'autre du plan de MAP.
Alain


:?:
Richard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9606
Depuis le 27 mai 2003
bigoudénie en Pen ar Bed (29120)
le monsieur veut dire qu'il conseille, à juste titre, de se servir de l'échelle de profondeur de champs pour caler la map en fonction du diaph désiré et de la distance estimé.

Par ex avec un 50 Summicron pour un diaph de 8 la netteté s'étalera, pour une distance affichée de 3m, grosso modo entre 2,5m et 4m. En calant l'objectif avec ces valeurs et en estimant correctement la distance on pourra se passer d'effectuer la map pour un sujet estimé dans cette fourchette.

Cette notion d'échelle de profondeur de champs faisant partie des fondamentaux de la photographie il ne devrait pas être difficile d'en trouver des traités sur le net.
"c'est avec le coeur que l'on fait des photos"
"la photo c'est le regard"
Willy Ronis

http://www.summilux.net/r_system/fondsRV.htm

http://www.summilux.net/expos/voir.php?auteur=19&page=2
Hueur
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 123
Depuis le 13 mai 2007
Paris
Merci pour la réponse.
Après enquête sur les fondamentaux, il semblerait aussi que la taille du capteur a son importance, l'échelle de PDC d'une optique 24x36 correspondant à du plein format. Correct ?
H
Tiberius
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3169
Depuis le 15 nov 2010
DUNKIRK
Oui, mais autant je prenais cette info en compte avec mon L1 (dont le coef est de *2), autant je pense qu'avec le M8 cette info est négligeable.
En effet, avec le L1 (ou le Digilux 3) si je ne me trompe pas la profondeur de champs perdait une valeur (donc à f:2 vous preniez la valeur f:2.8 pour connaitre la profondeur de champs). Autant dire qu'avec un coef. de seulement 1,33 la différence doit être ridicule...
Si je préfère les chiens aux chats c'est parce qu'il y a des chiens policiers.
alain.besancon
    pas si sûr
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9920
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Et bien pas si sûr: j'ai raconté moults fois mes débuts avec mon Voigtlander 4,5 / 15 mm Asph et sur M8; j'ai la première version de cet objectif qui n'est PAS couplée au télémètre. Les premières fois je me suis dit "vieil Alain, tu n'y coupes pas, faut te mettre à l'hyperfocale" :lol: ... et très forte déception: mon sujet principal manquait de netteté pendant que les plans secondaires étaient très ou trop nets. Depuis que j'ai repris la vieille technique d'antan qui consiste à encadrer la distance estimée du sujet principal entre 2 repères de diaph de la ou les 2 valeurs plus grandes, c'est nickel. Il me semble que le M9 est encore plus exigeant en ce domaine que le M8.
Il est absolument navrant de voir avec quellle obstination malsaine les gens veulent appliquer les lois avérées, vérifiées en argentique alors qu'il a souvent été écrit qu'en numérique ces lois étaient quelque peu chamboulées, la PDC se répartissant par exemple en environ 50 % devant pour 50 % derrière au lieu du 1/3 et 2/3. Le recours à l'hyperfocale, qui n'est déjà vraiment pas ma tasse de thé en argentique est franchement risqué en numérique puisque votre échelle de PDC n'est alors pas exacte ...
... mais si vous achetez des F1 pour ne rouler qu'en marche arrière ... ou ne jamais passer les vitesses .... libre à vous :lol: Essayez donc au moins cette technique ... et vous verrez bien; utilisant l'hyperfocale, allez vous vous priver des plus grandes ouvertures de vos objectifs :?: et si oui, pourquoi les avoir achetés :?:

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Tiberius
    Re: pas si sûr
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3169
Depuis le 15 nov 2010
DUNKIRK
alain.besancon a écrit :
Et bien pas si sûr: j'ai raconté moults fois mes débuts avec mon Voigtlander 4,5 / 15 mm Asph et sur M8; j'ai la première version de cet objectif qui n'est PAS couplée au télémètre. Les premières fois je me suis dit "vieil Alain, tu n'y coupes pas, faut te mettre à l'hyperfocale" :lol: ... et très forte déception: mon sujet principal manquait de netteté pendant que les plans secondaires étaient très ou trop nets. Depuis que j'ai repris la vieille technique d'antan qui consiste à encadrer la distance estimée du sujet principal entre 2 repères de diaph de la ou les 2 valeurs plus grandes, c'est nickel. Il me semble que le M9 est encore plus exigeant en ce domaine que le M8.
Il est absolument navrant de voir avec quellle obstination malsaine les gens veulent appliquer les lois avérées, vérifiées en argentique alors qu'il a souvent été écrit qu'en numérique ces lois étaient quelque peu chamboulées, la PDC se répartissant par exemple en environ 50 % devant pour 50 % derrière au lieu du 1/3 et 2/3. Le recours à l'hyperfocale, qui n'est déjà vraiment pas ma tasse de thé en argentique est franchement risqué en numérique puisque votre échelle de PDC n'est alors pas exacte ...
... mais si vous achetez des F1 pour ne rouler qu'en marche arrière ... ou ne jamais passer les vitesses .... libre à vous :lol: Essayez donc au moins cette technique ... et vous verrez bien; utilisant l'hyperfocale, allez vous vous priver des plus grandes ouvertures de vos objectifs :?: et si oui, pourquoi les avoir achetés :?:

Alain


tout à fait d'accord Alain, perso je n'ai jamais utilisé l'hyperfocale...
Par contre je disais juste que je ne suis pas certain que le coef. *1.33 modifie grandement l'échelle de profondeur de champs.
Si je préfère les chiens aux chats c'est parce qu'il y a des chiens policiers.
alain.besancon
    merci
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9920
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Merci du soutien à tous les 2 :wink:
Pour ce qui est de cette échelle de PDC modifiée ou non par le facteur 1,33, je ne sais PAS, d'autant moins que nous avons là 2 facteurs de perturbations:
- les échelles de PDC gravées sur nos objectifs sont celles connues et mesurées en argentique; en effet, Leica ne construit AUCUNE optique dévolue au numérique mais des optiques affinées, rafinées, extraformibidibles pour aller en face de son capteur tout en restant compatible argentique :P (et heureusement)
- quelle est la part de perturbation apportée par le numérique et par le facteur 1,33, je suis bien incapable de le dire
- perso, il me semble que si la distance de netteté proximale est bien celle lue sur la bague de PDC, il n'en est rien pour la distance lointaine, ce qui correspondrait bien à ce passage de 50 % net en avant (au lieu de 1/3, différence plus ou moins négligeable) alors que derrière on resterait à 50 % au lieu de 2/3, différence considérable dès qu'il s'agit de sujet un peu éloignés.
J'ai une moins grande expérience sur M9 que sur M8 mais j'ai eu une mauvaise surprise quand je suis passé du M8 au M9 avec mon Nokton 1,1/50mm: même à PO, la PDC reste suffisante sur M8 pour tolérer des imperfections de MAP; sur M9 c'est sans pitié, si bien que, longtemps, je suis resté vers 2,8 ou 4 n'osant ouvrir plus; j'ai fini par sortir de ce "carcan" mais la PO reste difficile, la pré-estimation avec l'échelle de PDC d'un secours quasi nul et même à des ouvertures plus petites; elle n'est qu'un minime gain de temps sur la MAP télémétrique précise et soigneuse.
- sur mon 4.5/15 mm, je me répète, non couplé, j'ai une "technique" rudimentaire et simplissime: j'encadre la distance estimée de mon sujet principal entre les 2 repères de PDC 4,5, donc les plus serrés et ce , quelque soit le diaph utilisé (souvent 5.6 ou 8) = jamais de mauvaises surprises :idea:

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
alain.besancon
    hou!
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9920
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Ne le dis pas trop fort ... je vais encore avoir des ennuis :P :P :P :P :arrow:

Alain
M un jour, M toujours mais aussi CL
Hueur
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 123
Depuis le 13 mai 2007
Paris
Ça y est j'ai compris ! Merci.
Je n'utilise pas non plus l'hyperfocale pour les mêmes raisons évoquées (sujet pas forcément mis en valeur), donc je galère un peu moi aussi pour la map.
Passer du dslr au telemetrique suppose en effet un détour par ces fondamentaux, fort agréable d'ailleurs.
PrécédenteSuivante

Retourner vers Leica M : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Serp48 et 3 invités